Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Vladimir Poutine sûr de gagner ? Ce qu’il a affirmé lors de son discours du 9 mai

Publié par Fanny Jacob le 09 Mai 2022 à 12:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la guerre en Ukraine continue son cours, Vladimir Poutine s’est rendu ce lundi à la commémoration du 9 mai. Une célébration pour la fin de la Seconde guerre mondiale. Lors de ce défilé sur la place rouge, il est notamment revenu sur plusieurs points cruciaux pour la Russie et sur cette date de victoire contre le nazisme. Mais, il n’était pas le seul à s’exprimer en ce jour fatidique. Le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, a, lui aussi, pris la parole depuis Kiev. Retour sur ce début de matinée.

La suite après cette publicité
vladimir poutine 9 mai guerre ukraine 1945 discours

Le discours de Vladimir Poutine lors du défilé du 9 mai

Grand nombre d’internautes pensaient, à tort, que Vladimir Poutine se ferait d’autant plus menaçant en ce défilé du 9 mai. La plupart pensaient surtout qu’il aurait évoqué une possible réprimande nucléaire, en ce jour, et envers les alliés de l’Ukraine. Mais il n’en a pas été. En ce 9 mai, Vladimir Poutine est resté dans son rôle de président de la Russie et a gardé une certaine retenue. En ce jour de commémoration, il a donc rendu hommage aux soldats qui ont péri durant la guerre de 39-45. « Cette journée de la victoire est très chère pour nous. Nous sommes fiers de cette génération de vainqueurs, nous sommes leurs héritiers » , a-t-il déclaré sur la place rouge suite au défilé militaire.

Mais également, Vladimir Poutine est revenu brièvement sur ses choix en tant que chef des armées russes. Il a notamment assuré que ses décisions, même en ce contexte de guerre en Ukraine, font partie de sa stratégie pour « défendre la patrie » . « Vous vous battez pour la patrie, pour son futur, son avenir » , a-t-il ainsi affirmé en évoquant son désire de respecter les « valeurs traditionnelles«  militaires de la Russie d’antan.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Finalement, aucune parole sur le déroulé de cette guerre en Ukraine. Le président russe, à la santé fragile, n’aura pas donné raison aux complotistes. Ni même aux alliés de l’Ukraine. À aucun moment, il n’a parlé du futur de cette guerre. Si ce n’est qu’il a assuré que ce conflit était nécessaire. Il déplore, en outre, une « menace absolument inacceptable » de la part de l’Ukraine et des alliés.

Le président de l’Ukraine s’est également exprimé

La suite après cette publicité

Et comme tous les chefs d’État et pays acteurs de la Seconde Guerre mondiale, le président de l’Ukraine a, lui aussi, posé sa pierre à l’édifice. Son allocution était, elle aussi, très attendue en ce contexte de guerre. Tandis que la France a décidé d’envoyer du matériel en Ukraine, Volodymyr Zelensky a annoncé, en ce 9 mai, que l’Ukraine aurait aussi « son jour de victoire » , comme le témoigne des ex-soldats ukrainiens. Selon lui, si les alliés venaient à aider le pays, il aurait donc une chance de repousser les troupes russes.

« Le 9-Mai c’est censé être la victoire contre le fascisme, mais les Russes aussi sont des fascistes, alors pourquoi le célébrer ? » , a également déclaré un soldat des troupes ukrainiennes à ce sujet. Par ailleurs, Volodymyr Zelensky a aussi tenu à dire qu’il ne laisserait pas la Russie « s’approprier la victoire«  sur le nazisme en 1945. « Nous avons vaincu en 1945, nous vaincrons maintenant » , a-t-il ainsi ajouté.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.