Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Réseaux sociaux

« Je veux rendre le métier plus sain » : Magali Berdah prend une surprenante décision pour les influenceurs

Publié par Fanny Jacob le 08 Mar 2023 à 14:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Magali Berdah ne cesse jamais de faire parler d’elle. Accusée par le rappeur Booba de proposer des partenariats frauduleux à ses influenceurs, son entreprise Shauna Events a été condamnée à payer une très lourde amende. Toujours sous le feu des critiques, la femme d’affaires accusée de promouvoir des « influvoleurs » a décidé de redorer un peu son blason. Comment ? En créant une fédération des influenceurs, pour rendre le métier « plus sain » . Elle explique sa démarche auprès de Tech&Co.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Booba balance une conversation compromettante avec Cyril Hanouna au sujet de Magali Berdah

La suite aprés cette video

Magali Berdah veut créer une fédération des influenceurs

Après la publication du numéro de Complément d’enquête sur les dessous des influenceurs, Magali Berdah est harcelée à longueur de journée. Critiquée de tous les côtés, attaquée en justice pour la promotion de marques frauduleuses, cette dernière a décidé de se défendre. Chez Tech&Co, Magali Berdah a annoncé qu’elle voulait faire du métier d’influenceur un métier plus « sain » .

La suite après cette publicité

Pour cela, elle voudrait créer une fédération d’influenceurs. Cela permettrait, selon elle, de rendre ce milieu plus réglementé. Est-ce une façon de détourner les regards de l’affaire qui a terni l’image de Shauna Events, son agence ? D’après elle, la Fédération des influenceurs et des créateurs de contenus (FICC) serait un bon moyen de « prévenir les dérives et de mieux former les influenceurs » .

Magali Berdah

À lire aussi : « Je veux que ça s’arrête. J’en peux plus » : Magali Berdah s’effondre en larmes (vidéo)

Une formation sera dispensée à tous les acteurs du métier

La suite après cette publicité

« Cette Fédération n’a rien à voir avec Shauna Events, nous sommes inscrits sous le statut d’Association loi 1901 » , explique-t-elle. Selon les dires de Magali Berdah, au moins 80 personnes seraient déjà intéressées pour soutenir cette initiative. Pour elle, cette fédération est nécessaire en raison de l’évolution rapide du métier d’influenceur.

Ces derniers « qui bien souvent ne connaissent ni le droit, ni le code de la consommation et suivent seulement une formation de l’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) qui ne dure que deux ou trois heures. Ils ne sont pas suffisamment accompagnés » , a-t-elle assuré. Il y aura donc une formation obligatoire pour les influenceurs. Celle-ci aura pour but de les former à la réglementation, pour éviter toute dérive. « Avec cette Fédération, je veux rendre le métier d’influenceur plus sain » , explique Magali Berdah.

À lire aussi : Booba clash Dylan Thiry, accusé d’avoir mis en scène son voyage humanitaire en Turquie

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.