Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Ce nouveau virus inquiète terriblement les médecins

Publié par Celine Spectra le 17 Sep 2022 à 16:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la Covid sévit toujours, les médecins ont souhaité alerter contre un nouveau virus contagieux… Selon les spécialistes, ce dernier serait en mesure d’endommager la moelle épinière et provoquer des paralysies chez l’enfant.

Publicité

Une recrudescence des infections à deux virus chez l’enfant

Selon nos confrères de Los Angeles Times, un nouveau virus inquiète les professionnels de santé Outre-Atlantique. Découvert pour la première fois en 1952, il serait en mesure d’endommager la moelle épinière et également de provoquer une myélite flasque aiguë.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention), aux États-Unis, a, en effet, indiqué s’inquiéter sur la recrudescence actuelle chez les enfants des infections à deux virus, le rhinovirus et l’entérovirus EV-D68 lors d’une note publiée ce 9 septembre 2022.

Publicité

Comme l’indiquent les scientifiques, les deux virus sont proches génétiquement, et ils provoquent des maladies respiratoires similaires. Si bien qu’il est difficile de savoir si le patient est infecté par l’un ou l’autre. Pourtant cela a une importante primordiale !

En effet, comme dit plus haut et dans de très rares cas, l’EV-D68 peut provoquer une paralysie flasque aiguë, appelée également syndrome « pseudo-polio ». Cette dernière se manifeste par une soudaine faiblesse des membres chez l’enfant atteint.

Un nouveau virus contagieux endommagerait la moelle épinière des enfants et provoquerait des paralysies !

Pixabay

Un taux de paralysie en hausse

Publicité

Et alors que le virus de la poliomyélite circule toujours dans l’État de New York, la note du CDC indique que la recrudescence des infections à EV-D68 au cours de cette année 2022 fait craindre l’apparition des paralysies dans les prochaines semaines. En effet, comme l’indiquent les scientifiques, au cours de mois de juillet et août 2022, le nombre d’infections à EV-D68 était supérieur à celui observé au cours des années 2019, 2020 et 2021 à la même période.

Ce n’est pas la première fois que les autorités sanitaires renforcent leur surveillance au sujet de ce virus. En effet, connu depuis les années 50, ce dernier connait depuis son pic d’activité lors du printemps et de l’automne. En 2014, un nombre anormalement élevé d’infections à EV-D68 avait été recensé. Ce qui avait poussé le CDC à rapidement mettre en place un réseau de surveillance. A ce jour, aucun vaccin n’a été inventé contre les entérovirus.

Source : Yahoo

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN