Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Pfizer : Nouveau drame pour un jeune homme de 22 ans

Publié par Romane TARDY le 28 Juil 2021 à 10:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors qu’Emmanuel Macron a annoncé que la France avait franchi le cap des 40 millions de primo-vaccinés, de nombreuses personnes restent méfiantes. A Sète, un décès suspect est encore survenu. Un jeune homme de 22 ans, qui venait de recevoir le vaccin Pfizer, est soudainement décédé. Son père semble persuadé d’un lien entre la vaccination et la disparition de son fils. Découvrez ses propos dans la vidéo ci-dessous.

>>> A lire aussi : Covid-19 : drame dans un centre de vaccination…

Nouveau décès suspect après le vaccin Pfizer

La France veut accélérer la campagne de vaccination pour lutter contre le variant Delta qui fait des ravages. Le pass sanitaire est en train d’être étendu pour limiter les contaminations. Des mesures sanitaires comme le port du masque ou la limitation des rassemblements sont remises en place dans certains départements.

Pourtant, les « antivax » sont encore nombreux. Beaucoup se méfient du vaccin et de ses effets secondaires. A Sète, ce lundi 26 juillet, un nouveau drame a mis hors de lui un père de famille. En effet, selon les informations de Midi Libre, son fils, Maxime Beltra, est mort à seulement 22 ans après avoir reçu sa première dose du vaccin Pfizer.

Si le lien entre le vaccin et son décès n’est pas établi, le père de famille est persuadé que la disparition de son fils est liée à l’injection reçue neuf heures plus tôt. Furieux, il a posté une vidéo sur Facebook où il dénonce le vaccin : « Il est criminel de mettre sur le marché des vaccins qui n’ont pas été certifiés et testés suffisamment et qui tuent des jeunes en pleine forme » .

jeune-pfizer

Une réaction allergique ?

La Communauté professionnelle territoriale de santé de Thau, responsable du centre de vaccination de Sète, a tenu a précisé que le décès est « intervenu longtemps après l’injection et après avoir mangé au restaurant » .

Les premiers éléments laisseraient donc penser que le jeune homme a succombé à une grave réaction allergique. Il avait en effet des antécédents allergiques.

Toutefois, selon France Info, le parquet de Montpellier, dans l’Hérault, a ouvert une information judiciaire « en recherche des causes de la mort » avec notamment une autopsie.

>>> A lire aussi : Une patiente vaccinée au Pfizer devenue magnétique découverte à Rouen ?

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.