Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Le Covid-19 encore là dans 10 ans : Ce triste scénario qui se dessine…

Publié par Fanny le 26 Nov 2021 à 8:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pierre-Yves Boëlle, épidémiologiste et modélisateur, a été interrogé par nos confrères du magazine L’OBS. Face à la cinquième vague de coronavirus, ce dernier a décrypté la trajectoire que pourrait prendre le Covid-19 dans 10 ans et à plus long terme.

Covid-19 circulera toujours dans 10 ans

>>> A lire aussi : Covid-19 : ce triste cap franchi à nouveau

La cinquième vague de Covid n’est que le début

Après plus de 5 millions de morts dans le monde, le Covid-19 sévit encore et pourrait continuer à s’étendre dans le temps. Alors que nous entrons dans la tant redoutée 5ème vague en France, nous semblons loin d’en finir avec la maladie. Pour l’épidémiologiste Pierre-Yves Boëlle, cette nouvelle vague de coronavirus ne sera surement pas la dernière. Et cela, malgré les campagnes de vaccinations.

Il compare très rapidement le Covid-19 aux cas de grippe. Il explique l’apparition de la 5ème vague en ce mois de novembre : « On sait qu’historiquement les transmissions ont lieu après la Toussaint dans les pays tempérés. La saison froide offre de bonnes conditions aux virus respiratoires tels que la grippe ou le Covid » .

Une tendance qui va se poursuivre au fil des saisons. Le Covid devenant alors comme n’importe quelle maladie saisonnière. L’immunité collective apparait alors comme étant la solution adéquate pour limiter les cas graves de Covid. C’est pourquoi la vaccination tous les 6 mois pourrait nous aider à résister plus facilement au virus.

La troisième dose et la vaccination régulière demeurent d’une grande importance : « En France, le fait que les personnes âgées de plus de 80 ans soient moins protégées (85,2 % de vaccinés) que la tranche en dessous (96,7 % chez les 75-79 ans) est très préoccupant. Pour cet hiver, il faudrait qu’elles soient mieux vaccinées. Si ce que l’on observe ailleurs en Europe est principalement dû à la perte d’immunité vaccinale, il se peut que l’on soit frappé un peu plus tard. Mais il est impossible de dire précisément quel facteur a le plus d’impact dans la vague actuelle. Se prêter au jeu des prédictions aujourd’hui est encore plus dur qu’au début de l’épidémie car les facteurs en jeu sont plus nombreux. Nul ne peut dire ce qui arrivera dans six mois » .

Le Covid-19 sera encore là dans 10 ans

Pour lui, il est évident qu’il y aura de nouveaux variants. C’est logique, le Covid va durer dans le temps. La seule chose que nous pouvons faire à ce stade, c’est limiter les cas les plus graves. D’après ses mots, le Covid-19 sera encore présent dans 10 ans : « Le scénario le moins raisonnable est de penser que le virus va disparaître comme ça. Le Covid-19 circulera encore dans dix ans. Je pense que l’on s’achemine vers une épidémie ‘grippe-like’ , soit une épidémie saisonnière » , a-t-il ajouté. Pour le spécialiste, l’immunité naturelle permettrait alors de ne plus avoir de cas sévères au bout de « quatre, cinq épisodes » .

Pierre-Yves Boëlle évoque également la dangerosité d’une grippe, pas si différente d’un coronavirus : « Le problème est que lorsqu’un très grand nombre de personnes est touché, même une petite grippe peut faire beaucoup de morts et exercer une pression sur le système hospitalier. […] Dans l’histoire humaine, aucun virus n’a jamais décimé une population entière. Je ne vois pas pourquoi ce serait différent » , a-t-il conclu.

Source : L’interview complète de Pierre-Yves Boëlle dans L’OBS.

>>> A lire aussi : Covid-19 : les annonces qui vont tomber aujourd’hui

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0