Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Troisième dose obligatoire pour tous ? Karine Lacombe donne un avis tranché (vidéo)

Publié par Fanny Jacob le 12 Nov 2021 à 15:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’infectiologue Karine Lacombe était invitée sur le plateau de France Inter ce mardi 9 novembre. En tant que cheffe du service des maladies infectieuses de l’Hôpital Saint-Antoine, cette dernière s’est prononcé en faveur d’un rappel pour avoir le pass sanitaire. Pour elle, il faut obliger la population à s’administrer une troisième dose contre le Covid-19. Et cela, pour tout le monde, au-delà des personnes à risques. Voici l’extrait de ses propos.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Morts du Covid-19 : L’OMS fait une terrible prévision

Karine Lacombe défend la troisième dose contre le Covid-19 pour tous

La suite après cette publicité

Invitée chez France Inter au moment même où le Conseil de défense sanitaire se réunissait pour débattre des options anti-Covid, Karine Lacombe s’est exprimé ce 9 novembre en faveur d’une troisième dose. Pour elle, il faudrait mettre en place une extension obligatoire de la troisième dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 à l’ensemble de la population. Au cœur des actualités, cette troisième dose si redoutée pourrait en effet devenir une nécessité compte tenu des vaccins présents sur le marché.

« On est nombreux à attendre l’extension de la troisième dose au-delà des catégories à risque » , a-t-elle souligné. Pour l’infectiologue, deux doses, ce n’est pas assez pour contenir l’épidémie. Elle explique ses propos ainsi : « Ce qui serait important, c’est d’avoir un geste fort envers la troisième dose. […] Pour les soignants, quel que soit leur âge, la troisième dose est indiquée. Les soignants ont été les tous premiers à être vaccinés dès janvier. Beaucoup d’entre eux ont vu leur taux d’anticorps – alors qu’ils n’ont pas de facteur de risque particulier – baisser énormément avant cette troisième dose au bout de six mois. […] Il faut généraliser cette troisième dose à tout le monde » .

« Le pass sanitaire a permis de maîtriser l’épidémie »

La suite après cette publicité

Pour Karine Lacombe, il faut surtout maintenir le pass sanitaire le plus longtemps possible. Au moins, en attendant l’immunité collective. En effet, toujours selon l’infectiologue, nous sommes en bonne voie pour mettre fin à l’épidémie. Si bien entendu, nous continuons sur notre lancée vaccinale.

Elle défend d’ailleurs ses idées par cette déclaration finale : « Si vraiment on voit que pour l’accès à cette troisième dose il y a un frein, il va falloir envisager de l’intégrer au pass sanitaire. […] On voit bien que le pass sanitaire, qui a été rendu obligatoire le 12 juillet, est probablement l’élément qui a permis la maîtrise de l’épidémie » .

À voir si le président de la République, Emmanuel Macron, compte intégrer cette fameuse troisième dose au programme vaccinal de tous les Français. En tout cas, le chef de l’État n’en a pas fait mention dans son allocution de ce mardi dernier.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Covid-19 : les non-vaccinés bientôt reconfinés pour lutter contre la pandémie ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.