Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Un Afghan donne sa fille de 9 ans en mariage à un homme de 55 ans pour 1900 €

Publié par Nicolas F le 06 Nov 2021 à 7:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les journalistes de CNN ont assisté à une scène choquante et désolante, alors qu’ils tournaient un reportage dans les montagnes afghanes. Un homme totalement désemparé a dû vendre sa fille pour permettre au reste de sa famille de survivre. Regardez la vidéo extrêmement poignante du mariage forcé de cette fillette de 9 ans à un homme de 55 ans.

>>> À lire aussi : Afghanistan : Abusés sexuellement, des enfants évacués arrivent déjà mariés

En ultime recours, ce père vend sa fille pour nourrir sa famille

Ce sont des images extrêmement interpellantes qui ont été diffusées par CNN cette semaine. Une équipe de journalistes réalisait un reportage sur la misère et la pauvreté en Afghanistan, quand ils sont tombés sur le témoignage de cet homme qui s’apprêtait à marier sa fille. Abdul Malik explique ne pas avoir le choix. Pour survivre, lui, sa femme et ses autres enfants, il a accepté à contrecœur de se séparer de sa fille. Abdul Malik a vendu Parwana, 9 ans, à un homme de 55 ans, Qorban, qui souhaitait l’épouser.

>>> À lire aussi : Mariée à 12 ans, mère de 38 enfants, son mari l’abandonne !

La fillette de 9 ans est parti au bras de son époux de 55 ans

Qorban a acheté sa nouvelle épouse pour 200 000 afghanis, soit environ 1900 euros. Une somme importante pour la famille, qui gagne moins de 3 dollars par jour. Abdul Malik avait déjà vendu une autre de ses filles, âgée de 12 ans. Le quinquagénaire est venu chercher la fillette, prenant un sac avec lui pour y mettre ses quelques affaires. L’enfant avait mis du maquillage et comprenait la raison pour laquelle son père l’avait vendue. Dans les images déchirantes de CNN, on assiste au départ forcé de Parwana, qui tente une dernière fois d’échapper en vain à son nouveau mari, au moment de passer la porte. « Nous sommes huit dans la famille. Nous devons vendre pour garder les autres membres en vie », explique le père qui craint déjà devoir vendre une troisième fille dans quelques mois, s’il ne retrouve pas du travail. « Je devrai vendre mon autre fille si ma situation de ne s’améliore pas, peut-être ma fille de deux ans, puisque notre futur est détruit ».

>>> À lire aussi : Afghanistan : Cette interdiction supplémentaire pour les femmes

un afghan vend sa fille en mariage
Crédits : CNN