Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Amazon : la mauvaise nouvelle qui vient de tomber

Publié par Lucas Obin le 16 Nov 2022 à 7:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les temps sont durs… et pour tout le monde ! Basé aux États-Unis, le géant des ventes en ligne, Amazon, est, lui aussi, actuellement frappé de plein fouet par la crise. Jeff Bezos, pourtant milliardaire, voit ainsi son enseigne être dans l’obligation de prendre une décision des plus irréversibles et jamais très bien reçue par les employés : un plan social. Autrement dit, près d’une dizaine de milliers d’emplois seront très bientôt supprimés…

>>> À lire aussi : Des employés d’Amazon installent une guillotine devant le domicile de Jeff Bezos

Amazon doit supprimer des milliers d’emplois

Comme quoi, un grand patron peut être milliardaire et voir sa plus grosse entreprise se retrouver dans d’immenses difficultés. En effet, si, jusqu’alors, Amazon semblait résister encore et toujours à la crise, ce temps est désormais révolu. Et, ce, au grand dam des dizaines de milliers d’employés qui, dans les semaines et mois à venir, auront la mauvaise surprise d’apprendre leur licenciement.

Car oui, Amazon va prochainement procéder au plus grand plan social depuis sa création. Et sa décision est irrévocable… Pour l’heure, la raison précise de cette suppression de près de 10.000 emplois n’a pas été rendue officielle. Pour autant, les services concernés par les licenciements à venir sont, eux, bel et bien mis en lumière et les rumeurs vont bon train…

>>> À lire aussi : Amazon : Alexa vous enregistre… Même quand vous trompez votre partenaire !

amazon

Des services précis pointés du doigt

Cet immense plan social préparé dans l’ombre, ou presque, par Amazon, sera en majeure partie consacré à deux services : ceux des appareils concernés par l’assistant vocal, Alexa, et celui des célèbres liseuses Kindle. Ces dernières permettant notamment aux consommateurs de lire des livres de manière dématérialisée. Les postes supprimés n’auront donc rien à voir avec de la main d’œuvre logistique, que l’on connait pour être particulièrement fournie, mais plutôt, donc, vis-à-vis d’employés de bureau.

Forcément, Amazon souhaiterait agir différemment, mais, une nouvelle fois, les temps sont durs. En témoigne, même si l’exemple n’est pas toujours le plus adéquat, la récente suppression de plusieurs milliers de postes au sein du réseau social américain, désormais détenu par un autre célèbre milliardaire : Twitter.

>>> À lire aussi : « Vous êtes viré » : les salariés de Twitter qui vont perdre leur emploi vont l’apprendre… par mail !

0