Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Emmanuel Macron : après sa réélection, des heurts ont éclaté dans certaines villes de France (vidéo)

Publié par FJ le 25 Avr 2022 à 14:06

Ce dimanche 24 avril 2022, Emmanuel Macron a été réélu président de la République avec 58,6% des voix. Et évidemment, cela donne lieu à presque 40% de mécontents. Pour preuve, de nombreux heurts ont éclaté aux quatre coins de la France, obligeant les forces de l’ordre à intervenir. Découvrez les dégâts dans la vidéo ci-dessous.

Emmanuel Macron, c’est parti pour cinq ans de plus

Depuis quelques semaines maintenant, le suspens était à son comble. Et pour cause, après le premier tour dimanche 10 avril 2022, Emmanuel Macron et Marine Le Pen avaient été choisis par les Français pour ce deuxième tour de l’élection présidentielle. Les deux candidats se sont affrontés pendant deux semaines. 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout n’était pas gagné pour le compagnon de Brigitte Macron. En effet, selon les différents instituts de son sondage, l’écart entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron ne cessaient de se réduire de jour en jour. Une situation tendue pour le candidat En Marche qui l’a obligé à se surpasser notamment durant le débat d’entre-deux tours qui a eu lieu mercredi 20 avril 2022.

Une décision qui ne fait pas l’unanimité

Mais évidemment, qui dit 58% de votants pour Emmanuel Macron, dit forcément quelques déçus. Preuve s’il en fallait et comme le rapporte France Bleu, de nombreux heurts ont éclaté aux quatre coins de la France. Dans les rues de Rennes par exemple, de nombreux manifestants se sont présentés dans les rues avec des banderoles : « Ce qu’on n’aura pas par les urnes, on l’aura par la rue » , « Macron nous fait la guerre et sa police aussi » ou « A bas l’Etat, les flics et les fachos » .

Malgré un important dispositif de police, ils étaient parfois plus d’une centaine dans les rues. À Caen, environ 150 personnes sont descendues dans la rue, à Lyon, environ 200, dans le centre de Nantes environ 400 à 500 personnes étaient présentes. Malgré quelques interpellations, aucun fait grave n’a été recensé par les forces de l’ordre.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.