Samuel Paty : Ce journal porte plainte suite à menaces reçues après à la republication des caricatures de Mahomet !

Publié par Lucie B le 22 Oct 2020

Le journal régional quotidien, La Nouvelle République, basé à Tours, avait décidé de publier à la Une de son édition du dimanche 18 octobre, les caricatures de Mahomet. 

À lire aussi : Un homme déclaré mort se réveille dans son cercueil réfrigéré !

Un hommage à Samuel Paty

Dimanche 18 octobre, de nombreux journaux ont décidé de republier à la Une, des caricatures de Mahomet, en hommage à Samuel Paty. Le professeur d’histoire-géographie a été décapité, vendredi 16 octobre, pour avoir montré ces caricatures, à ses élèves, lors d’un cours sur la liberté d’expression. Mais suite à cette Une, un journal quotidien régional, La Nouvelle République, a reçu des menaces sur Facebook. Sur la page Facebook de la Nouvelle République, on trouve 4 à 5 messages de menaces sans équivoque. “Attention aux retours de flamme”, “on vous aura prévenu” , figure parmi ces messages.

Une plainte déposée

Le directeur de la rédaction de La Nouvelle République, Christophe Hérigault ne regrette pas ce choix de Une. “Si on n’est plus là, nous journalistes, pour dénoncer les choses, on ne sert plus à grand-chose. De plus, on est un journal issu de la Résistance” , rappelle-t-il. Suite à ces menaces, le journal local a décidé de porter plainte. Une enquête a été ouverte par le parquet de Châteauroux et a été confiée à la police judiciaire de Limoges.

La Nouvelle République continuera à défendre la liberté d’expression et la laïcité. “Nous n’avons pas été effrayés, ni dans le choix de publier la Une, ni dans l’édito dans le journal : Samuel Paty n’a jamais eu peur lui. Mais nous restons prudents, on est à l’abri de rien” . La publication de cette Une a toutefois reçu, dans sa grande majorité, des messages extrêmement positifs. 

Source : Europe 1

À lire aussi : Attentat de Conflans: Une enseignante a été menacée par des élèves après ses propos sur le port du voile !

0