Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Linky dans la tourmente : un maire prend une grande décision contre le compteur vert !

Publié par Quentin VIALLE le 03 Mai 2021 à 13:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dominique Cavaillols, maire de la petite commune de Barsac en Gironde, a entamé un véritable bras de fer contre Enedis. En effet, ce dernier souhaite ardemment que ses administrés soient libres d’accepter ou non la pose du compteur Linky. On vous en dit plus !

Le compteur Linky fait jaser…

Depuis de longs mois, le compteur intelligent Linky fait beaucoup parler de lui, et pas forcément en bien. Dans toute la France, de nombreux témoignages ont été portés à l’encontre d’Enedis et du compteur vert, notamment accusé de stocker les données personnelles des utilisateurs et de provoquer des incendies ou encore de faire gonfler les factures.

Depuis plusieurs semaines déjà, Dominique Cavaillols, maire de Barsac, a entamé un bras de fer concernant l’installation du petit boîtier vert chez ses administrés.

« Les gens ont encore le droit de choisir« , a-t-il encore assuré le jeudi 15 avril. Une délibération dans ce sens avait d’ailleurs été votée en octobre dernier, mentionnant « qu’aucun compteur communicant ne pourrait être installé contre la volonté des habitants du logement concerné« . Mais le 18 janvier 2021, la société Enedis a demandé, avec l’appui du sous-préfet, le retrait de cette délibération afin de remplir sa mission de service public.

Enedis attaque la mairie de Barsac en justice concernant l'obligation de pose du compteur Linky

@Dominique Cavaillols

>>> A lire aussi : Linky : les factures explosent et s’emballent ! Que se passe t-il avec le compteur vert ?

Enedis attaque la mairie de Barsac

Mais la municipalité barsacaise n’en démord pas. Si le conseil municipal avait voté le retrait de cette délibération pour en proposer une nouvelle « plus solide juridiquement« , Dominique Cavaillols, lui, campe sur ses positions : « On n’est pas obligé de faire rentrer un inconnu chez soi. (…) C’est libre à chacun d’accepter ou de refuser » le compteur Linky. Face au refus du maire de Barsac, la société Enedis a décidé de poursuivre sa demande au tribunal administratif. Affaire à suivre !

>>> A lire aussi : Gazpar : Que faut-il savoir sur le « Linky du gaz » ?

Source : Capital
0