Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Sida : Cette femme est la troisième personne au monde à guérir du VIH

Publié par Camille Lepeintre le 17 Fév 2022 à 22:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est ce mardi 15 février, lors d’une conférence médicale à Denver, que le cas d’une patiente américaine a été abordé. La femme en question, a vaincu le sida grâce à une transplantation des cellules souches récoltées à partir du sang trouvé dans le cordon ombilical et le placenta.

Publicité

>>> À lire aussi : Sida : Un nouveau variant du VIH, plus contagieux que les autres, a été identifié aux Pays-Bas

La première femme à guérir du sida

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’annonce est tombée ce mardi 15 février, et c’est le New York Times qui a relayé l’information après que le cas de la patiente ait été présenté lors d’une conférence médicale à Denver. Une Américaine est devenue la première femme au monde à guérir du VIH (virus responsable du sida). C’est en 2013 que la patiente a été diagnostiquée, alors qu’elle était déjà atteinte d’une leucémie. Grâce à un traitement expérimental, elle a réussi à vaincre la maladie.

Publicité

Le traitement en question : la transplantation du « sang de cordon » . Cette expérimentation consiste à récolter des cellules souches à partir du sang trouvé dans le cordon ombilical et le placenta. S’ils ont fait la transplantation en 2017, il aura fallu attendre quelque temps avant de voir le résultat. C’est une grande avancée pour la science, cette méthode n’ayant encore jamais été utilisée comme un remède fonctionnel contre le VIH. C’est notamment grâce à un don de moelle osseuse que les deux autres patients avaient réussi à contrer le sida.

Sida

Vers un nouveau traitement efficace ?

Ce sont les chercheurs de l’université Weill Cornell Medicine de New York qui sont à l’origine de ce nouveau traitement. Si pour l’instant aucun effet secondaire n’a été rapporté concernant la patiente, elle a pu sortir de l’hôpital après 17 jours en observation. Le sang de cordon ombilical, qui a été prélevé sur un membre de sa famille, a permis de booster son système immunitaire. Le traitement efficace chez cette patiente ne pourrait en revanche pas fonctionner pour tout le monde.

Publicité

La présidente élue de l’International Aids Society, a en effet déclaré que la méthode de transplantation utilisée pour cette patiente ne serait pas un remède viable pour la plupart des personnes atteintes du sida. Mais cela ravive l’espoir qu’un jour un traitement puisse être trouvé pour tous.

>>> À lire aussi : « Bon vous avez le sida » : Chris Marques raconte le terrible diagnostic annoncé par un médecin

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN