Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

Patrick Bruel prend parti au sujet de la réforme des retraites

Publié par Alicia Trotin le 20 Mar 2023 à 14:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’était sur le plateau de Quelle époque sur France 2, la présentatrice Léa Salamé a mis la question de la réforme des retraites sur le tapis. Un sujet dont Patrick Bruel s’est saisi sans langue de bois. L’artiste ne s’est pas privé de dénoncer les mauvaises actions autour de ce projet de loi.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Réforme des retraites : Emmanuel Macron bouleverse tout en dégainant le 49.3

Patrick Bruel sur France 2

« Une fracture plutôt que le dialogue »

La suite après cette publicité

Le chanteur a tout d’abord dénoncé le caractère particulièrement offensif dans l’utilisation de l’article 49.3 pour faire passer cette réforme. Derrière ce passage en force, il y a une certaine volonté de ne pas discuter. Une grande erreur d’après l’acteur.

La suite après cette vidéo

« Est-ce qu’il était obligatoire de faire maintenant la réforme des retraites ? On ne pouvait pas la décaler, remettre le débat sur la table, renouer le dialogue ? »

La suite après cette publicité

Pour Patrick Bruel, le gouvernement a choisi une fracture plutôt que le dialogue.

« Comment est-ce qu’ils ne peuvent pas prendre cette décision comme une offense ? Je pense que ça aurait été intéressant, en tout cas utile, de calmer les choses, de reprendre le débat. »

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Arrogante, incompétente » : Elisabeth Borne se justifie sur l’utilisation du 49.3 au JT de TF1 mais ça ne passe pas du tout

La colère du peuple

Depuis plusieurs jours, de nombreux manifestants défilent dans les rues de la capitale et des métropoles françaises. Un désaccord du peuple qui est soutenu et expliqué par de nombreux artistes dans une tribune comme Adèle Haenel, Corinne Masiero, Annie Ernaux, Valérie Damidot et même Jean-Pierre Darroussin.

La suite après cette publicité

 « Mais là, il y a des gens dans la rue, qui s’expriment. Il y a des gens qui sont en colère. »

Pour beaucoup, c’est le vote ou non de la motion de censure qui va décider de l’avenir du gouvernement, et de la réforme.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

À lire aussi : Paris et ses poubelles, les éboueurs maintiennent la grève contre la réforme des retraites

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.