Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

« Je retenais mes larmes »: une animatrice de TF1 violemment humilié pendant la pub par un journaliste

Publié par FJ le 23 Mar 2021 à 11:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis quelques jours maintenant, la parole des journalistes féminines se libère. Et pour cause, Marie Portolano a dévoilé un documentaire ce dimanche 21 mars « Je ne suis pas une salope, je suis journaliste » dans lequel elle dénonce les comportements sexistes de leurs collègues masculin. Ce lundi 22 mars, c’est Charlotte Namura qui a pris la parole sur son compte Twitter et qui a fait de lourdes révélations.

animatrice tf1 humiliée larmes

>>> À lire aussi : « Je ne suis pas une salope » sur Canal + : Pierre Ménès visé par des plaintes dans un documentaire sur le sexisme, la chaîne censure !

La parole se libère !

Le mouvement #MeToo n’aura jamais autant fait bouger les choses. Depuis l’affaire Weinstein la parole des femmes se libère et ces dernières décident enfin de briser le silence concernant les comportements que certains hommes ont eu envers elles.

Tout a commencé avec le monde du cinéma, mais depuis quelques jours, c’est le monde de la télévision qui est dans la tourmente. La journaliste Marie Portolano a dévoilé un documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis journaliste » dans lequel elle dénonce les comportements sexistes que certaines femmes ont pu rencontrer lors de leur carrière, en particulier dans le monde du journaliste sportif.

>>> À lire aussi : Pierre Ménès : Après la censure sur Canal +, la vidéo du chroniqueur embrassant de force Francesca Antoniotti refait surface ! (vidéo)

Une animatrice de TF1 fait de glaçantes révélations

Suite à ce témoignage, Charlotte Namura – animatrice de TF1 et ancienne présentatrice de TF1 – a trouvé le courage de prendre la parole et de briser le silence.

Sur son compte Twitter, la jeune femme s’est confiée sur ce jour où elle a été humiliée en plateau devant tout le monde. Une humiliation qui l’a profondément bouleversé. « J’ai été humiliée et insultée lors d’une coupure pub devant les consultants, l’invité, le public, la régie, les techniciens et les responsables. Aucune sanction. Aucune excuse. Jamais. Traumatisée et ce sentiment de ne pas être protégée. Ça fait partie des raisons de mon départ ».

Elle poursuit ensuite : « J’ai serré les dents, retenu mes larmes. La gorge serrée. Et j’ai fini ce dispositif de compétition internationale la rage au ventre. Fort heureusement j’ai reçu de nombreux soutiens de la part de collègues et de personnes ayant assisté à cette scène, choqués ». 

>>> À lire aussi : Pierre Ménès accusé d’agressions sexuelles : qui est sa femme Melissa Acosta ?

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail