Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

« Qui dit que c’est le voleur ? » : ce commerçant provoque la colère de Gilles Verdez dans TPMP après avoir affiché des voleurs (vidéo)

Publié par Elodie GD le 17 Jan 2023 à 16:09

L’émission TPMP de ce 16 janvier a suscité de vives réactions. Invité sur le plateau, un commerçant s’est attiré les foudres de Gilles Verdez. La raison ? Il a diffusé, sur les réseaux sociaux, les visages de personnes venues voler dans sa boutique.

>> A lire aussi : « Le Covid c’est juste une grippe » : une chroniqueuse de TPMP fait scandale avec ses propos (vidéo)

Gilles Verdez sort de ses gonds

Les images sont à peine croyables. Filmées par la vidéosurveillance de la boutique Derby, située à Amiens, elles montrent plusieurs personnes en train de voler dans les rayons. Petite particularité : elles apparaissent à visage découvert. Et pour cause, c’est dans un geste de désespoir que le dirigeant de la boutique, Jérôme Jean, a pris la décision de diffuser ces vidéos sur son compte Twitter. Et on peut dire qu’il a réussi son coup, la vidéo ayant été visionnée pas moins de d’1,5 million de fois.

Sur le plateau, les chroniqueurs restent bouche bée. Pourtant, si certains se rangent du côté du commerçant, d’autres en revanche se disent révoltés par sa décision. C’est notamment le cas de Gilles Verdez, pour qui afficher le visage des voleurs n’est pas légal. « Qui dit que c’est le voleur ? La présomption d’innocence » , a-t-il commencé. « Rien ne justifie la vendetta […] C’est pas à nous d’exploiter la vidéosurveillance, on ne sait pas le faire » , a-t-il conclu.

Gilles Verdez sort de ses gonds

>> A lire aussi : Delphine Wespiser : la chroniqueuse de TPMP dévoile « son nouveau fantasme » (vidéo)

« Vous êtes tous des délinquants »

Suite à ses propos, les autres chroniqueurs sont sortis du silence : « La solution, c’est pas de chier dans son froc » , a fait remarquer Jean-Marie Bigard. Un avis partagé par Guillaume Genton. « Je ne vois même pas le problème d’afficher les voleurs, ils ont volé, c’est de leur faute » , a-t-il expliqué, catégorique. Des remarques qui ont eu pour seul effet d’attiser la colère de Gilles Verdez. « Mais vous êtes tous des délinquants ! […] Rien ne dit qu’il n’y a pas du trucage ou des manipulations » , a-t-il hurlé.

Pour le commerçant, sa décision s’explique simplement. Lassé de l’inaction des autorités, il a tenté le tout pour le tout. Son objectif : choquer afin de provoquer un changement. Dans son commerce, les vols se font de plus en plus fréquents. Pourtant, malgré les images, qu’il a pris le soin de transmettre aux autorités à chaque fois, rien ne change. Le jour où ces vidéos ont été filmées, il a affirmé que pas moins de 700 euros de marchandises avaient été volées. « C’est le quotidien […] J’en ai marre […] Ils peuvent faire ce qu’ils veulent » , s’est-il justifié.

>> A lire aussi : « Il est dr*gué » : Benjamin Ledig invité sur TPMP, sa présence choque (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.