Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

TPMP : le véritable statut d’un des policiers de la BRAV-M invité en plateau fait polémique

Publié par Léa Lecuyer le 03 Avr 2023 à 15:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Ce vendredi 31 mars, quatre hommes censés faire partie de la BRAV-M sont intervenus sur le plateau de TPMP. Prenant soin de cacher leur visage à l’aide de cagoules, ces derniers seraient finalement des usurpateurs. Les réseaux sociaux ont également aidé à identifier l’un d’entre eux

La suite après cette publicité

À lire aussi : Une pétition pour dissoudre la BRAV-M dépasse un nombre record de signatures !

Aucun des invités de TPMP ne faisaient partie de la BRAV-M

C’est une nouvelle qui décrédibilise manifestement l’émission de Touche pas à mon poste. Alors que Cyril Hanouna déclenche toujours plus de polémiques avec des blagues complètement déplacées, la véracité des informations partagées sur le plateau est maintenant remise en cause.

La suite après cette publicité

La raison ? Vendredi 31 mars, l’animateur recevait en plateau quatre hommes présentés comme des membres de la BRAV-M (Brigade fondée en 2019 durant la crise des Gilets Jaunes). Alors qu’ils apparaissaient à l’écran, munis de brassards rouges et de cagoules, permettant de croire en leur identité, ces derniers étaient supposés décrire leur travail.

« Il faut savoir qu’on a ni à manger, ni à boire, et on ne peut pas aller aux toilettes pendant 16 heures, voire 18 heures » , confiaient-ils. Cependant, la préfecture de police n’a pas tardé à réagir à la séquence. « Les premiers éléments en notre possession laissent à penser que ces personnes n’appartiennent pas à la BRAV-M » , pouvait-on lire dans un tweet partagé ce même jour.

Le syndicat des commissaires de la police nationale avait également fait part de ses doutes concernant les invités de TPMP et s’était alors directement adressé au présentateur. « Monsieur Hanouna, d’après nos informations, ce ne sont pas/plus des policiers, et vous n’avez pas procédé aux vérifications nécessaires pour éviter de faire parler ces guignols usurpateurs » , était-il écrit dans un autre tweet.

À lire aussi : Manifestations : un enregistrement de violence policière de la BRAV-M dévoilé, l’IGPN saisie

Un faux policier « fiché S »

La suite après cette publicité

La séquence a tourné en boucle sur les réseaux sociaux ce week-end. Et pour cause. Venus témoigner du quotidien de cette brigade, Cyril Hanouna a fait l’erreur de les présenter comme « quatre membres de la BRAV-M« 

Pourtant, l’un deux a informé que certains n’en faisaient pas partie, mais étaient « des membres des unités spécialisées qui interviennent sur le maintien de l’ordre » .

TPMP : un policier de la Brav-M invité en plateau révèle être en réalité fiché S
Capture d’écran – TPMP
La suite après cette publicité

Depuis la diffusion de l’émission, la chaîne de C8 doit donc faire face au bad buzz qui la poursuit. Celle-ci a tenu à clarifier sa position : « Il a été précisé à l’antenne que tous ne faisaient pas partie de la BRAV-M » . Une réponse qui pourrait ne pas suffire compte tenu des dernières révélations du compte Twitter Alertes Infos.

Après avoir partagé aux internautes le compte Instagram de l’un des intervenants, qui répondrait au nom de Cédric Vladimir, le média a divulgué une de ses publications, datant de près d’un mois. 

En effet, le principal concerné expliquait, dans celle-ci, être visé par une procédure de « désarmement » . S’il y confie que ses « catégories B«  ne « seront pas renouvelées dès avril prochain » , il a également notifié être « fiché S » .

La suite après cette publicité

À lire aussi : Qu’est-ce que la BRAV-M ? Cette unité qui terrifie les manifestants