Pour l’art, il fait brûler des poulets vivants, les visiteurs du musée et les défenseurs des animaux sont sous le choc (vidéo)

Des poulets brûlés vif au nom de l’art

Alors au nom de l’Art, on a maintenant le droit de se permettre toutes les sauvageries ? Un « artiste » du nom d’Adel Abdessemed a cru bon de filmer des poulets vivants en train de brûler. Il semble leur avoir mis le feu juste assez pour qu’ils souffrent au point de pousser d’effrayants hurlements. Mais juste assez peu pour que le « plaisir » dure plus longtemps. Cette vidéo était donc supposée être de « l’art » et était exposée au musée d’art contemporain de Lyon depuis le 8 mars. Elle a, bien évidemment, scandalisé les visiteurs et les défenseurs des animaux. On ne sait pas quel était l’objectif exactement. Peut-être qu’il s’agissait d’une vidéo perso de son dernier barbec’ en famille et qu’il l’a confondue avec un VRAI projet ? Ou pas…

Ce n’est (peut-être) pas ce que vous croyez

Quoi qu’il en soit, comme nous le rappelle, une fois encore, PETA : « Les animaux ne nous appartiennent pas et nous n’avons pas à les utiliser pour notre divertissement« . Pour ceux que ça intéresserait, la vidéo en question s’appelle « Printemps« . Elle a déjà été partagée environ 25 000 fois en seulement quelques heures. Face à la polémique, le MAC de Lyon a fait un communiqué pour nous expliquer le pourquoi du comment. D’après les dires de l’auteur, il s’agit de trucages et les animaux n’auraient pas été soumis à la violence.

Encadré par des créateurs d’effets spéciaux

Les « flammes » sont en réalité des effets spéciaux et le tout était encadré par une équipe de créateurs d’effets spéciaux. Cette œuvre, tirée de son exposition « l’Antidote » serait donc un total fake. L’artiste se présenterait d’ailleurs lui-même comme un fervent défenseur de la cause animale. Et que cette œuvre était supposée dénoncer la maltraitance animale. Cela dit, ce n’est pas la première fois qu’il déclenche une telle polémique. Et pour cause, il avait filmé durant quelques secondes la mise à mort de plusieurs animaux en 2008. L’œuvre intitulée « Don’t trust me » (=ne me fais pas confiance) avait due être annulée et retirée de plusieurs expositions.

poulets brules vivants

Source image / image à la une : capture AymericCaronOfficiel via Tw

En savoir plus sur : - -

Publié par Charlene le 13 Mar 2018