Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Bruno Le Maire soutient Booba… Magali Berdah folle de rage !

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 16 Mar 2023 à 5:25
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que Booba mène une guerre sans merci contre les « influvoleurs », il a reçu le soutien inattendu du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire. Une prise de position qui agace fortement Magali Berdah, la directrice de Shauna Events.

Publicité

À lire aussi : « Je veux que ça s’arrête. J’en peux plus » : Magali Berdah s’effondre en larmes (vidéo)

Ce n’est un secret pour les fans de Booba : leur rappeur préféré veut mettre un terme au business juteux de ceux qu’il surnomme les « influvoleurs ». L’interprète de Ma Couleur accuse en effet ces stars des réseaux sociaux d’escroqueries envers leurs followers. C’est l’une des raisons pour lesquelles Marc Blata, sa femme Nadé ou encore Dylan Thiry se retrouvent au cœur d’une polémique.

Leurs pratiques commerciales trompeuses font en effet couler beaucoup d’encre. Le 13 mars dernier, au micro de Franceinfo, Bruno Le Maire a d’ailleurs évoqué les placements de produits frauduleux de ces influenceurs. L’’occasion pour le locataire de Bercy d’exprimer publiquement son soutien à B2O. Magali Berdah est alors montée au créneau.

Publicité

Magali Berdah tacle Bruno Le Maire

Booba ne fait pas l’unanimité dans le milieu du rap français. La raison ? L’artiste de 46 ans est en guerre avec de nombreuses stars. Il est notamment en froid avec Gims, Rohff ou encore Maes. Quoi qu’il en soit, le quadragénaire reste campé sur ses positions. Des candidats de télé-réalité à l’exemple d’Illan Castronovo, se retrouvent aussi dans son viseur. Mais c’est surtout son clash avec Magali Berdah qui fait grand bruit.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

La patronne des influenceurs n’en revient ainsi pas que Bruno Le Maire prenne la défense d’Élie Yaffa, de son vrai nom. « Depuis dix jours, je profitais d’une période de trêve, sans invectives sur les réseaux, qui ressemblait à une forme de retour à une vie normale », a-t-elle confié auprès de Tech&Co. Et de poursuivre : « Un moment de répit auquel Monsieur le ministre a mis fin hier matin sur Franceinfo, avec des propos qui ont relancé le cyberharcèlement que je subis depuis plus de 10 mois ».

Publicité

Pour rappel, le ministre de l’Économie a confié que Booba avait raison de lutter contre les dérives des influenceurs. Voilà une prise de position qui n’a pas vraiment plu à la directrice de Shauna Events. À Magali Berdah d’ajouter :

« Je déplore qu’un ministre de la République, représentant du gouvernement et de ses combats, à savoir la lutte contre le cyberharcèlement, les violences faites aux femmes, l’antisémitisme, prenne ouvertement, à l’antenne d’une matinale du service public, le parti d’un homme qui dénigre ces mêmes causes »

Publicité
Publicité

À lire aussi : Booba balance une conversation compromettante avec Cyril Hanouna au sujet de Magali Berdah

Une campagne de cyberharcèlement et des menaces de m*rts

Comme le rapportait L’Express en septembre 2022, l’agente d’influenceurs a reçu plus de 69 000 messages haineux. La mère de famille aurait été victime d’une campagne de cyberharcèlement. Elle a aussi reçu des menaces de m*rts et des insultes antisémites.

Publicité

Booba et ses nombreux fans sur Twitter y sont apparemment pour quelque chose. Magali Berdah a tenu à rappeler à Tech&Co qu’elle n’a pourtant « jamais été condamnée pénalement par la justice pour un placement de produits frauduleux ou toute activité illicite ».

À lire aussi : Booba clash Dylan Thiry, accusé d’avoir mis en scène son voyage humanitaire en Turquie

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.