Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron : ces gros changements qu’il veut encore opérer, certains le mettent en garde

Publié par Victor Adan Vergara le 24 Avr 2023 à 13:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron souhaite réformer les institutions en profondeur. Il a pour projet de transmettre une proposition aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat. Certains pensent que le climat actuel est trop tendu pour un tel projet.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Emmanuel Macron fait une grande annonce sur les salaires

Emmanuel Macron souhaite réformer les institutions

Alors que le Parlement s’enlisait dans la réforme des retraites, Emmanuel Macron a rouvert un ancien dossier début février. Celui de la réforme des institutions. Il a notamment reçu successivement François Hollande et Nicolas Sarkozy à l’Élysée.

La suite après cette publicité

Le Président, très impopulaire, a aussi échangé de nombreuses fois avec la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet. Ainsi que son homologue du Sénat, Gérard Larcher.

La suite après cette vidéo

Ce dernier s’interrogeait d’ailleurs, ce samedi 22 avril dans Le Parisien. Il se demande alors si c’est « le moment » de lancer la réforme des institutions.

emmanuel macron réforme institutions france politique président assemblée nationale sénat
La suite après cette publicité

Quelques heures plus tard, le chef de l’État, surpris dernièrement en train de chanter dans la rue, lui répondait indirectement dans le même journal. Il dévoile les premières pistes de réflexion.

Ce dernier aimerait aborder la question de la « souveraineté populaire » . Il se questionne : « faut-il ouvrir ou pas le champ du référendum, du référendum d’initiative partagée » ? Pour ce qui est de l’Assemblée : « faut-il plus de proportionnelle à l’Assemblée, faut-il aller vers un règlement des assemblées qui évite le blocage sans aller à la situation qu’on a connue ? » .

L’exécutif a, en effet, fustigé de multiples fois le « blocage » de l’Assemblée nationale par les oppositions. Notamment sur la réforme des retraites. Ils ont justifié le 49.3 comme une solution contre ça.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Brigitte Macron jeune : les photos révélées !

La présidente de l’Assemblée nationale met en garde

Emmanuel Macron évoque aussi « la réforme de notre autorité judiciaire » et « celle d’une vraie décentralisation » . Cependant, pour lui, le poste de Premier ministre ne doit pas être supprimé.

La suite après cette publicité

Pour ce qui est de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet pense qu’il faudrait « aller vers plus de participation citoyenne et (…) vers un rééquilibrage des pouvoirs entre le Parlement et l’exécutif  » . Sur France Inter, ce 17 avril, elle souligne qu’il faut « faire très attention avec nos institutions » . Il ne faut pas les changer de manière « brutale ou massive » .

Yaël braun-pivet emmanuel macron réforme institutions france politique président assemblée nationale sénat
Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale.

Pour elle, ces derniers temps, la légitimité du chef de l’État, du Conseil constitutionnel et d’autres institutions a été remise en cause. Yaël Braun-Pivet le martèle, nous ne sommes pas dans un « climat propice à une révision profonde de nos institutions » . Jeudi dernier, Emmanuel Macron avait d’ailleurs été vivement interpellé par une opposante dans l’Hérault.

La suite après cette publicité

Macron avait déjà tenté de réviser la Constitution

Gérard Larcher s’est entretenu avec Le Parisien. Il doute que la réforme des institutions soit ce que les Français attendent le plus. Il souligne : « Si on interroge les Français sur leurs préoccupations, je doute qu’ils répondent : ’Réforme de la Cour de justice de la République, réforme du Conseil supérieur de la magistrature ou proportionnelle à l’Assemblée nationale » .

Gérard Larcher emmanuel macron réforme institutions france politique président assemblée nationale sénat
Gérard Larcher, Président du Sénat.
La suite après cette publicité

Si Emmanuel Macron souhaite réviser la Constitution, il devra présenter le projet à un Parlement réuni en Congrès. In fine, il devra obtenir une majorité des trois cinquièmes des parlementaires.

Durant son premier quinquennat, le président avait déjà buté sur le Sénat. Il avait échoué à aboutir une réforme. Cette dernière prévoyait une dose de proportionnelle dans le mode d’élection des députés. Mais aussi la réduction du nombre de parlementaires et la limitation de leur mandat à 3 consécutifs.

À lire aussi : Démission d’Emmanuel Macron : Déclaration surprise du président

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.