Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron : cette décision radicale qui ne va pas plaire à tout le monde

Publié par Elodie GD le 17 Fév 2023 à 15:51
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le président français a pris une importante décision. Ce jeudi, Emmanuel Macron a annoncé vouloir mettre fin au Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Mis en place en 2003, il faisait office d’instance de dialogue entre l’État et le culte musulman.

>> A lire aussi : Emmanuel Macron : ce geste radical qui pourrait rendre Poutine furieux

Emmanuel Macron prend une décision radicale

Ce jeudi 16 février, Emmanuel Macron a reçu les membres du Forum de l’islam de France (ForiF), le nouvel espace de discussion, en séance plénière. « Les précédentes instances avaient des limites que j’avais déjà eues l’occasion de nommer. Il y avait un dialogue qui a existé, il y a eu de vraies avancées. Je ne veux pas sous-estimer ce qui avait été fait, par exemple, avec le CFCM » , a déclaré le président.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Soucieux de faire comprendre la raison de cette décision, le chef d’Etat a apporté quelques précisions : « Mais l’État discutait souvent avec d’autres États, dans le cadre d’une réforme de rémanence, pas simplement diplomatique, mais qui embarquait toute une histoire dont il fallait absolument sortir. C’est pourquoi nous avons décidé de mettre fin au CFCM. De manière très claire. Et à son activité » .

>> A lire aussi : François Hollande proche d’Emmanuel Macron ? Il se confie sur le dîner partagé (vidéo)

« Le CFCM ne dissout pas comme ça »

Instance de dialogue avec l’État depuis 2003, le CFCM a connu quelques différends internes ces dernières années. Des conflits qui ont poussé les pouvoirs publics à ne plus le considérer comme interlocuteur. Ils lui ont préféré le ForiF, qui existe depuis un an maintenant.

Invité à réagir aux déclarations d’Emmanuel Macron, Ibrahim Alci, coprésident pas intérim, a assuré : « Un CFCM ne se dissout pas comme ça » . Évoquant un processus « démocratique » , il a toutefois reconnu qu’une fois le conseil d’administration réuni, « s’il veut le dissoudre, ça se dissoudra« .

>> A lire aussi : La Russie met en garde Emmanuel Macron : ses propos n’ont pas du tout plu