Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Drame : un enfant de 7 ans retrouvé à moitié congelé dans une baignoire

Publié par Elodie GD le 18 Sep 2023 à 17:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Les faits se sont déroulés à Perpignan le 14 septembre dernier. Alertés par un membre de la famille, les policiers se rendent chez un père de famille. Là-bas, ils découvrent le corps du petit Imran, 7 ans, en partie congelé et présentant de multiples contusions.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Un enfant tué par une bactérie mangeuse de cerveau après s’être baigné

Un enfant tué, deux autres roués de coups

C’est fouillant l’appartement du père de famille que les policiers ont fait la macabre découverte. Dans la baignoire git un corps, en partie congelé et couvert de traces de coups. Il s’agit de la dépouille du petit Imran, 7 ans, atteint d’un handicap et suivi par un établissement médical de Perpignan.

La suite après cette publicité

Confiées à la grand-mère le 14 septembre dernier, ses sœurs de 3 et 4 ans présentent, elles aussi, des traces de coups. Elles ont été admises à l’hôpital, souffrant de « multiples traumatismes » .

Interrogé par BFMTV, l’avocat de la mère de famille se veut rassurant. Le pronostic vital des fillettes n’est pas engagé.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Une enfant tuée par une balle perdue qui a traversé la fenêtre de son salon

Un homme violent

En janvier 2023, la mère des enfants avait déposé une main courante contre son compagnon. En juin, elle avait porté plainte pour violences. Pire encore, son ex conjoint était déjà connu pour des faits de violence.

La suite après cette publicité

Malheureusement, tous ces éléments n’ont pas permis à la mère de récupérer la garde de ses enfants. En effet, la justice la considérait comme dangereuse en raison de ses troubles mentaux. À l’époque, les enfants avaient été placés temporairement avant d’être confiés à leur père.

Une enquête pour « meurtre, tentative de meurtre, violences sur mineures de moins de quinze ans, recel de cadavres, faux et usage de faux et séquestration » a été ouverte par le parquet de Perpignan. Le père a été placé en garde à vue. Sa mère et son frère également, pour avoir tardé à signaler le décès du garçonnet aux forces de l’ordre.

Ils ont tous trois été présentés au juge des libertés et de la détention ce samedi. Pour l’heure, on ne sait rien de sa décision.

La suite après cette publicité

Une autopsie du petit garçon est prévue pour ce 18 septembre. Ce même jour, le père sera soumis à une expertise psychiatrique. Ces deux éléments permettront de préciser les circonstances de la mort d’Imran.

À lire aussi : Drame : ce jouet très populaire auprès des enfants tue sa fille dans d’horribles circonstances