Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

France Inter diffuse un message anti-politique en pleine soirée électorale, que s’est-il passé ?

Publié par Lou Tabarin le 11 Avr 2022 à 12:53
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pendant plus d’une heure, l’antenne de France Inter a été interrompue par un message étrange diffusé en même temps que les résultats du premier tour de l’élection présidentielle.

Les auditeurs de France Inter alertent la radio

Hier soir, les Français ont appris qu’Emmanuel Macron et Marine Le Pen allaient disputer le second tour de l’élection. Les premiers résultats sont parvenus vers 20 heures, malgré une incertitude qui a perduré toute la soirée. Mais pour les auditeurs de France Inter, l’annonce a pris une tournure particulière.

Sur les réseaux sociaux, certains se plaignent d’un message anormal diffusé à l’antenne de la radio. Le reporter Antoine Chao a pu enregistrer un extrait de cette intervention pirate.

Sur son compte Twitter, il donne plus d’informations sur cet incident : « le piratage a certainement dû commencer vers 20h, je n’ai allumé ma radio FM que vers 20h10 et ai commencé enregistrer alors dans ma cuisine. Je n’y croyais pas… Le programme pirate d’une quinzaine de minutes tournait en boucle, France Inter a repris vers 22h20 » .

À l’heure où tous les médias diffusaient les réactions des candidats vaincus et des grands gagnants de ce premier tour, un message anti-politique fait de compilations d’archives et de bruits dérangeants résonne dans les ondes de France Inter. Les internautes signalent le problème à la radio, qui ne réagit pas. En revanche, Le Monde révèle qu’un piratage est en cours.

France Inter réagit et tente de retrouver l’identité du pirate

En fin de soirée, la directrice de la radio Laurence Bloch publie un message d’excuses sur Twitter : « nous en sommes absolument désolés et faisons tout pour comprendre ce qui s’est passé et éviter que cela se reproduise » .

Après quelques investigations, la radio a finalement annoncé que « seul le réseau couvrant le 20e arrondissement de Paris a été concerné«  . Pour le moment, personne n’a revendiqué ce piratage. L’auteur des faits risque gros. D’après les déclarations de France Inter à l’AFP, un « émetteur pirate a soufflé la fréquence de la station » . Cette technique est formellement interdite.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0