Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Les trottinettes à Paris, c’est la fin !

Publié par Victor Adan Vergara le 03 Avr 2023 à 12:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Les Parisiens ont voté ce dimanche afin de décider de l’avenir des trottinettes en libre-service dans la capitale. Le vote est sans appel.

La suite après cette publicité

Ils sont 89.03% à avoir voté « contre ». Paris va devenir la seule capitale européenne à interdire totalement les deux-roues électriques.

À lire aussi : Un trésor du XVIIIe siècle retrouvé dans une foire en banlieue parisienne

Les trottinettes électriques quitteront Paris à la rentrée prochaine

La suite après cette publicité

Ce dimanche 2 avril, les habitants de la capitale étaient invités à voter pour ou contre les trottinettes électriques dans leur ville. Le « contre » l’a largement emporté avec près de 90% des suffrages, comme l’annonce le communiqué de la mairie.

Cette « votation citoyenne » a été surtout marquée par une faible participation. Mois de 8% des électeurs inscrits se sont déplacés aux urnes. Un niveau participation bas qui n’est pas une surprise pour la mairie.

Anne Hidalgo avait anticipé une forte abstention. En effet, le sujet est jugé secondaire au sein même de la majorité municipale.

La suite après cette publicité
trottinettes électriques paris lime capitale france politique vote anne hidalgo

La municipalité, qui a décidé de limiter certaines zones de la capitale aux voitures, a promis aux habitants d’appliquer le résultat de ce vote. Elle ne devrait pas reconduire les contrats des trois opérateurs privés de trottinettes électriques : Lime, Tier et Dott. Actuellement, elles déploient chacune 5 000 trottinettes dans Paris. Le service sera arrêté à partir de la rentrée prochaine.

À lire aussi : Un jeune homme se tranche la gorge en trottinette électrique, que s’est-il passé ?

La suite après cette publicité

Anne Hidalgo, contre les trottinettes électriques

La maire, Anne Hidalgo, récemment critiquée pour ses notes de frais, avait fait campagne pour le vote « contre » . Selon elle, la suppression de ces deux-roues réduirait les « nuisances » dans les rues de la capitale. Elle salue une « belle journée pour la démocratie participative«  , qui vaut « beaucoup mieux que la démocratie d’opinion et la démocratie sondagière » .  

Les trottinettes en libre-service sont très souvent pointées du doigt car elles sont abandonnées en pleine rue après utilisation. Certains accusent leurs utilisateurs de frôler à toute vitesse les piétons sur les trottoirs. Le dernier argument avance qu’elles auraient un mauvais bilan carbone.

La suite après cette publicité
trottinettes électriques paris lime capitale france politique vote anne hidalgo accidents

Ce moyen de transport peut être aussi dangereux quand il est mal conduit. Ces deux-roues ont été impliqués dans 408 accidents à Paris en 2022. 3 personnes ont perdu la vie et 459 ont été blessées.

Un vote peu représentatif selon les opérateurs

La suite après cette publicité

De leurs côtés, les opérateurs de trottinettes avaient demandé un vote électronique. Ils soulignent que seulement un tiers des 18-24 ans avaient entendu parler du scrutin. Un problème, car les jeunes sont leur première clientèle.

Les opérateurs ont tout tenter pour empêcher leur éviction. Ce dimanche, ils avaient rendu les courses gratuites. Sur les réseaux sociaux, ils avaient lancé des campagnes rémunérées par le biais d’influenceurs.

Au final, Dott, Lime et Tier disent « prendre acte » du vote. Cependant, ils jugent le scrutin peu représentatif des Parisiens. Dans un communiqué, ils indiquent : « 6,7 % des Parisiens inscrits sur les listes électorales se sont exprimés contre le maintien des trottinettes électriques » .

La suite après cette publicité
trottinettes électriques paris lime capitale france politique vote anne hidalgo

Les trois opérateurs soulignent alors que leur éviction aura « un impact direct sur les déplacements de 400 000 personnes par mois » . Au total, les trois entreprises emploient 800 personnes à Paris.

Paris les avait accueillis en 2018. Au final, la capitale française va devenir la seule capitale européenne à interdire totalement les trottinettes en libre-service.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Marathon de Paris : Après des cancers du rein et du poumon, il se lance un défi fou