Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Animaux

Des chiens forcés à inhaler de la fumée ? Raphaël Glucksmann alerte et balance une photo très choquante

Publié par Sacha JOUANNE le 17 Nov 2021 à 13:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce lundi 15 novembre, Raphaël Glucksmann, a fait une publication, sur son compte Instagram, pour dénoncer les tests réalisés par l’industrie du tabac sur les animaux. Pour marquer les esprits, l’eurodéputée a choisi de poster une photo atroce de chiens en train d’inhaler de la fumée avec des masques. En conséquence, il a tenu à mener une enquête avec son équipe dans le but d’alerter la Commission Européenne. On vous en dit plus dans cet article.

Raphaël Glucksmann-alerte-instagram-photo-atroce-animaux
Les vidéos du jour à ne pas manquer

>>> À lire aussi : « On ne se connaît pas mais je vous déteste » : elle trouve un chien abandonné et pousse un gros coup de gueule !

Raphaël Glucksmann interpelle sur les pratiques de l’industrie du tabac avec une photo atroce

C’est une photo atroce ! Sur son compte Instagram, ce lundi 15 novembre, Raphaël Glucksmann a souhaité dénoncer les tests réalisés par l’industrie du tabac sur les animaux. En effet, pour montrer l’atrocité de cette pratique, l’eurodéputée a publié une illustration montrant plusieurs chiens avec des masques qui sont obligés de respirer de la fumée. Il est très difficile de regarder ce cliché très choquant. « Aucun être vivant sur terre ne mérite de telles souffrances » , a écrit Raphaël Glucksmann dans sa publication.

En légende de son post, l’eurodéputée fait référence à un rapport de l’association de défense pour les animaux, PETA. Ce dernier mentionne le fait que des animaux sont « obligés de respirer de la fumée de cigarette jusqu’à six heures d’affilée, chaque jour, pendant trois ans » . Ce rapport révèle également que ces tests peuvent être pratiqués sur des tortues, des singes, des chiens, des chats ou encore d’autres espèces. « Si on a un minimum de considération pour la condition animale, on ne peut pas détourner le regard quand des animaux sont torturés de la sorte » , a confié le compagnon de la journaliste Léa Salamé.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Raphaël Glucksmann (@raphaelglucksmann)

Des études sur le tabac réalisées sur près de 11 000 animaux en France entre 2013 et 2017

Mais Raphaël Glucksmann a décidé d’aller encore plus loin en menant une enquête avec son équipe. Il l’a ensuite partagé à ses abonnés. Dans cette publication, l’eurodéputée a notamment déploré l’inaction du gouvernement de l’Hexagone face à une telle pratique. « En France, rien n’interdit juridiquement que des tests avec inhalation de tabac par des animaux puissent exister » , a déploré Raphaël Glucksmann.

Cependant, l’homme politique de gauche a révélé que des études sur l’inhalation de tabac auraient été réalisées sur près de 11 000 animaux, exclusivement des rongeurs, entre les années 2013 et 2017. Une surprenante trouvaille faite dans des documents du ministère de l’Enseignement supérieur.

Comme le mentionne l’eurodéputée dans son post sur Instagram, « ces études ont été réalisées dans le cadre de la recherche fondamentale » en ajoutant qu’il a demandé au ministère, en question, d’être un peu plus transparent concernant cette pratique.

En plus du courrier envoyé à Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, Raphaël Glucksmann a également souhaité interpeller la Commission Européenne en adressant une lettre à la présidente de cette institution, Ursula von der Leyen. Ceci est dans le but de faire bouger les choses concernant ces actions atroces envers les animaux. Il souhaite que cela cesse au plus vite. « Nous allons essayer de savoir qui fait quoi et où dans cet univers plus qu’opaque. Merci pour votre alerte, nous continuerons à creuser le sujet et à nous battre pour mettre fin à ces pratiques scandaleuses » , a conclu le cofondateur du mouvement politique Place Publique.

Abonnez vous à la Newsletter gratuite TDN

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Raphaël Glucksmann (@raphaelglucksmann)

>>> À lire aussi : L214 s’attaque à un géant du fast-food avec une mise en scène choc

0