Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

CAF : Mauvaise nouvelle pour les allocataires

Publié par Mia le 14 Mar 2023 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Malgré l’annonce d’aides exceptionnelles, comme celle-ci à 3000 euros, la CAF semble avoir du mal à tenir le cap. L’argent manque de plus en plus pour alimenter les aides sociales des ménages.

Dans ce cadre, l’État pense maintenant durcir l’accès aux allocations familiales. Une très mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires de la CAF concernés.

À lire aussi : Qu’est-ce que le « CDI Senior », qui pourrait bientôt être mis en place ?

La CAF va durcir l’accès aux allocations familiales

Que ce soit les nouvelles conditions pour avoir la Prime d’activité, ou encore l’aide au logement (APL)… La CAF durcie maintenant ses conditions pour obtenir des allocations familiales. En effet, le ministre de l’Action et des Comptes publics vient justement d’annoncer quelques nouveautés au sujet des aides de la CAF. Tout un programme qui contient donc un volet sur le durcissement des conditions d’accès aux allocations.

Une volonté de faire des économies d’argent pour le gouvernement, mais aussi pour lutter contre la fraude. Pour cause, ce sont 351 millions d’euros qui seraient versés à tort à des allocataires de la Caisse d’allocations familiales chaque année.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Parmi les premières mesures mises en place : le durcissement des règles concernant les comptes bancaires. Effectivement, à partir de juillet 2023, les allocations ne seront plus versées sur des comptes bancaires non-européens. Gabriel Attal a également annoncé qu’il y aurait une augmentation de la durée de résidence en France dans les conditions pour obtenir les aides sociales de la CAF.

caf changement aides (1)

À lire aussi : CAF : comment bénéficier d’une aide de 1000 euros pour votre déménagement ?

Durcissement aussi pour le RSA

Il semble aussi, d’après le ministre, que ce durcissement s’appliquera à d’autres prestations sociales. Par exemple, le minimum vieillesse ou le RSA. « Je travaille à augmenter la durée de résidence (minimale) sur le sol français pour l’ensemble des minima sociaux et des allocations sociales » , a-t-il déclaré.

Pour le moment, les détails des durcissements n’ont pas été communiqués. Néanmoins, cette nouvelle n’est pas bonne pour les allocataires puisque d’autres conditions pourraient d’ajouter et donc mettre à mal leur éligibilité aux aides de 2023 et des années à venir.

A lire aussi : CAF : voici le salaire à ne pas dépasser pour toucher la prime d’activité