Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Clash

« Vous n’allez pas faire pipi dans votre culotte » : un adjoint au maire lance un pique sexiste à une élue en plein conseil municipal (vidéo)

Publié par Lou Tabarin le 01 Oct 2022 à 11:07

Malgré les revendications, les femmes continuent de subir du sexisme au quotidien. La politique n’exclut pas d’en être victime, comme le prouve cette séquence. Découvrez ci-dessous les propos dérangeants tenus par Khalifé Khalifé, premier adjoint au maire de Metz, lors d’un conseil municipal.

A lire aussi : « Tout donner pour me glisser parmi vous » : des sportives françaises victimes de sexisme sur les réseaux sociaux

Une affaire de « pipi » qui ne passe pas

Après cette séquence de sexiste flagrant en pleine réunion diplomatique, place au malaise lors d’un conseil municipal. Alors qu’ils débattaient autour de la sécurité des rues de Metz, le premier adjoint au maire et Charlotte Picard, élue d’opposition, ont perturbé les discussions. En cause, une remarque de Khalifé Khalifé. « Madame Picard, vous n’allez pas faire pipi dans votre culotte devant tout le monde, vous m’inquiétez là » , a-t-il lancé devant les élus.

Affligée, Charlotte Picard se défend. « Je n’ai pas besoin de parler de mon corps et de mon urologie au sein du conseil municipal » , a-t-elle rétorqué, en déplorant une « réflexion irrespectueuse«  . Un avis partagé par d’autres élus, puisqu’on peut entendre quelqu’un lui demander : « auriez-vous dit la même chose à un homme » .

Debat adjoint maire et elue

A lire aussi : « Pourriez-vous battre votre partenaire au bras de fer ? » : Une journaliste indiscrète accusée de sexisme envers une athlète olympique

Des élues tellement choquées qu’elles quittent le conseil municipal

Sommé de s’excuser, Khalifé Khalifé ne semble pas visualiser la gravité de sa remarque. « Elle tombait tellement bien » , se vante-t-il en riant, avant de finalement reconnaître ses torts avec une pointe de mauvaise foi.

Juste après cet échange houleux, l’élue Marina Verronneau s’est adressée à Khalifé Khalifé. Elle se dit « terriblement choquée » face à cet échange, qu’elle juge « infantilisant et rabaissant » . « Vous avez le culot de renchérir sur le fait que cette expression était tombée à point nommé. Reconnaissez, s’il-vous-plaît, que vous avez fait une erreur » , a-t-elle ajouté.

Pris au dépourvu, l’adjoint au maire souhaite couper court à la discussion. S’en est trop pour les élues, qui décident de quitter le conseil municipal en employant l’expression « on se lève et on se casse » , rendue célèbre par l’écrivaine Virginie Despentes. Une décision drastique mais qui fait ses preuves, puisque Khalifé Khalifé a finalement présenté de véritables excuses à Charlotte Picard.

A lire aussi : Au Québec, les garçons viennent à l’école en jupe pour dénoncer le sexisme

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0