Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« C’est moi, évidemment que je l’ai tuée » : Cédric Jubillar passe aux aveux ?

Publié par FJ le 19 Oct 2021 à 11:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les rebondissements sont plus que nombreux dans l’affaire de la mort de Delphine Jubillar. Cédric Jubillar est toujours maintenu en détention provisoire pour « homicide volontaire sur conjoint » mais ne cesse de clamer son innocence. Malgré tout cela, le père de famille n’hésite pas à jouer la carte de la provocation comme le dévoile un documentaire diffusé sur BFM TV. 

cedric jubillar joue provocation

>>> À lire aussi : Affaire Jubillar : Cette méthode terrible de Cédric Jubillar pour se faire de l’argent sur le dos de sa femme

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Cédric Jubillar bientôt libre ?

Cela fait presque un an jour pour jour que Delphine Jubillar a disparu. La jeune infirmière du Tarn n’a plus donné signe de vie dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. La piste d’une disparition volontaire a rapidement été écartée et rapidement, les regards se sont tournés vers Cédric Jubillar.

Et pour cause, selon ses proches, le père de famille aurait appris quelques jours plus tôt que Delphine Jubillar allait le quitter pour quelqu’un d’autres après les vacances de Noël. Une révélation qui aurait pu pousser son mari à commettre le pire.

Il a une nouvelle fois été entendu par les enquêteurs vendredi 15 octobre 2021, mais cela n’a rien donné et ses avocats ont donc fait une nouvelle demande de remise en liberté.

>>> À lire aussi : Cédric Jubillar libéré : « le dossier est vide »

Il joue la carte de la provocation

En effet, depuis le début de son incarcération, il ne cesse de clamer son innocence. Ce qui n’a pas toujours été le cas…En effet, ce lundi 18 octobre 2021, BFM TV diffusait le documentaire : « Jubillar, pour le meilleur et pour le pire » . Et dans ce dernier, on apprend que Cédric Jubillar a déjà avoué le meurtre de Delphine, mais en jouant la provocation.

« Quelque part, il devient le centre du monde, ça lui plaît d’une certaine manière. C’est peut-être après ça qu’il a toujours couru. En tout cas, il s’amuse de ça. Il est devenu le mec le plus connu du Tarn » , explique Ronan Folgoas, journaliste au Parisien. « Quand les gens lui demandent s’il y est pour quelque chose dans la disparition de sa femme. Il dit : ‘bah oui, évidemment, c’est moi, évidemment que je l’ai tuée » .

>>> À lire aussi : Cédric Jubillar bientôt libéré ? Ces éléments qui pourraient l’innocenter

0