Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Assis sur une chaise, un corps momifié remontant à 2019 a été découvert

Publié par Celine Spectra le 10 Avr 2023 à 12:11
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 6 avril dernier, un corps momifié assis sur une chaise a été retrouvé dans un appartement à Montbéliard. Bien que l’individu n’ait pas encore été formellement identifié, on estime que le décès pourrait remonter à 2019.

>> À lire aussi : Meurtre de Valentin, stagiaire dans TPMP : un homme arrêté

Un drame d’isolement dans toute son ampleur

Jeudi après-midi, alors que les policiers mettaient en place leurs mesures de sécurité pour la manifestation des départs à la retraite, un appel téléphonique les a poussés à courir dans le centre-ville de Montbéliard.

Dans un appartement situé à l’entrée de la rue, ils ont alors découvert l’impensable : un corps qui avait été littéralement momifié. Un homme, selon les premières observations, qui était assis sur une chaise depuis de nombreuses années.

Une découverte qui rappelle malheureusement l’existence des dangers de l’isolement social. Et de l’importance de surveiller ses proches et ses voisins. La police enquête actuellement sur les circonstances exactes entourant le décès et exhorte toute personne disposant d’informations à se manifester.

>> À lire aussi : Douze ans plus tard, une patate douce permet d’élucider une affaire de meurtre

Assis sur une chaise, un corps momifié remontant à 2019 a été découvert à Montbéliard

Pexels

Une personne décédée et momifiée retrouvée assise sur une chaise

Ce jour fatidique, la police a été alertée d’une découverte choquante par un voisin inquiet. En effet, alors qu’ils s’apprêtaient à superviser une manifestation contre la réforme des retraites, ils ont reçu un appel signalant l’absence prolongée d’un locataire.

Le médecin, qui a examiné le corps momifié, a confirmé que le décès remontait à 2019. Ce qui a soulevé de nombreuses questions sur la façon dont une telle tragédie pouvait passer inaperçue auprès des voisins, des proches.

Mais aussi des autorités. La momification et la position assise de la victime ne font d’ailleurs que s’ajouter au mystère. De nombreuses interrogations qui ont finalement conduit le médecin à refuser de délivrer un permis d’inhumation, la question médico-légale faisant, pour l’heure, pleinement obstacle.

>> À lire aussi : Femme tuée aux Buttes-Chaumont : les détails sordides du meurtre dévoilés

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.