Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Delphine Jubillar vivait dans une « déchetterie » : des images de sa maison dévoilées

Publié par Romane TARDY le 06 Août 2021 à 11:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Delphine Jubillar est portée disparue depuis le 15 décembre. Si son mari a été mis en examen, l’enquête continue. La maison du couple intrigue beaucoup. Elle ressemblerait à une véritable « déchetterie » .

>>> A lire aussi : Delphine Jubillar : cette découverte macabre proche de son domicile

Delphine Jubillar : Sa maison ressemble à une « déchetterie »

Dans cette affaire, la maison des Jubillar a toujours intrigué. A Cagnac-les-Mines, ce pavillon ne passe pas inaperçu. Il semble toujours en travaux. Delphine Jubillar avait elle-même du mal à y vivre. D’après des SMS dévoilés, elle en aurait eu assez de cette maison de « Bidochon » . Elle reprochait à son mari de ne l’avoir jamais terminé et c’était une des motivations du divorce.

La maison toute en briques avec un jardin en friche a toujours interpellé les voisins. Ils avaient même parfois l’impression qu’elle était abandonnée. Certains la qualifiait même de « chantier » et de « déchetterie » .

Pour les proches de Delphine Jubillar qui avaient pu y pénétrer, l’intérieur n’était pas en meilleur état. Juste avant la disparition de Delphine, une amie de l’infirmière avait été perturbée par le désordre qu’elle avait observé : « J’ai été surprise par le désordre qui régnait dans cette maison. Il y avait beaucoup de poussière et on ne pouvait plus poser un verre sur la table. Delphine était très ordonnée et avait l’habitude de bien tenir sa maison. Ce désordre ne lui ressemblait pas » , expliquait-elle au Parisien. L’aspect du pavillon semblait donc bien refléter l’atmosphère compliquée qui régnait dans le couple.

Des photos dévoilées

Femme Actuelle a dévoilé des images de la maison. On y constate en effet un extérieur très peu entretenu mais aussi des poubelles et des débris qui trainent.

Les avocats de Cédric Jubillar défendent leur client sur la tenue de sa maison : « Ils sont bordéliques, et alors ? Ce sont des gens qui ne roulent pas sur l’or, ils n’avaient pas les moyens de se payer un architecte pour terminer leur maison » , s’insurgeait l’un d’eux au Point.

La maison a été fouillée de fond en comble par les forces de l’ordre mais en vain.  Cédric Jubillar est toujours détenu à la maison d’arrêt de Seysses après sa mise en examen le 18 juin pour « meurtre aggravé » .

>>> A lire aussi : Affaire Delphine Jubillar : ces amis qui pourraient faire basculer l’enquête

0