Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Elle ne voulait pas « devenir vieille » : Jacqueline Jencquel, militante pour la fin de vie assistée, s’est suicidée à 74 ans

Publié par Jessy le 05 Avr 2022 à 7:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En France, la mort assistée fait débat. Alors que les sondages scindent la France en deux, certaines personnes souhaitent choisir la date de leur décès. Jacqueline Jencquel, une militante réputée pour la fin de vie choisie, s’est donné la mort. Une décision mûrement réfléchie par la femme.

Fin de vie choisie : Jacqueline Jencquel s’est suicidée

Entre le 29 mars et le 2 avril 2022, une militante pour la fin de vie choisie a décidé de se donner la mort. Depuis plusieurs années, la femme se bat pour légaliser la mort assistée. En France, c’est une idée qui ne passe pas. Pour autant, certaines personnes estiment qu’ils devraient avoir le choix du moment où ils doivent mourir. Il y a déjà quatre ans, Jacqueline Jencquel, militante pour la fin de vie choisie, a donné une interview à Konbini où elle exposait ses idées sur la question. La semaine dernière, cette mère de famille a décidé de passer à l’acte. Même si elle ne souffrait pas d’une maladie comme Bruce Willis, Jacqueline a toujours voulu choisir le jour de sa mort.

Jacqueline Jencquel

« Je penserai à tout l’amour qu’ils m’ont donné »

Déjà en 2018, Jacqueline Jencquel avait ce projet. Et quand on évoquait ses enfants, la femme avait déjà la réponse : « Je regarderai intensément le visage de mes enfants avant de fermer les yeux pour toujours. Je penserai à tout l’amour qu’ils m’ont donné et que je leur ai bien rendu » expliquait-elle au média Le Temps. Mais sa plus grande désolation, c’est de ne pas pouvoir être assistée dans ce choix car il existe « une loi idiote : non-assistance à personne en danger » .

Avant de se donner la mort, Jacqueline Jencquel s’est une dernière fois adressée au monde politique : « Législateurs français, quand allez-vous comprendre que cette liberté n’enlève rien à personne ? » 

0