Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Cette jeune femme frôle la mort dans un parc d’attraction, son harnais de sécurité n’était pas attaché

Publié par Mia le 19 Août 2022 à 8:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les accidents de manège ne sont clairement pas rares. Il arrive même parfois que des drames se produisent à cause d’un dysfonctionnement d’une attraction. Mais, heureusement pour cette femme, habitante de Toucoing, elle a réussi à s’en sortir. Venue s’amuser au parc d’attractions de Walibi en Belgique, ce 14 août dernier, Camille a pourtant bien failli y perdre la vie.

parc d'attraction femme accident walibi (2)

Une jeune femme a failli perdre la vie dans un parc d’attraction

Ce 14 août 2022, Camille a eu la peur de sa vie. Cette jeune femme habitant à Tourcoing s’est rendu au parc d’attraction Walibi, situé en Belgique. Elle était alors accompagnée de son compagnon, Abdel, ainsi que de quelques amis. Sur place, tout se passait bien. Mais, alors qu’elle voulait tester les montagnes russes du parc, doit le manège nommé « Le Vampire » , c’est la dégringolade.

En effet, cette dernière a dû sauter de son wagon alors qu’il était en marche. La raison ? Son harnais de sécurité n’avait pas été enclenché par les agents du parc. Camille a choisi de témoigner. Elle explique : « Mon compagnon est en situation de handicap. Ils nous avaient donc installés en dernier. La vérification avait été faite de son côté, mais pas du mien » , a commencé Camille. « Quand l’attraction a démarré, mon harnais était toujours totalement levé » , explique-t-elle.

Finalement, face au danger imminent, la jeune femme a décidé de sauter de son siège alors que le wagon était en marche. Un excellent réflexe puisqu’elle aurait pu tomber de très haut dans ces montagnes russes, alors sans harnais de sécurité. « Je suis arrivée sur la plateforme sur laquelle patientent les prochains clients, le wagon est passé juste au-dessus de mes jambes. Mon copain a crié et l’alarme a été déclenchée, bloquant le train » , a-t-elle continué. Le train se trouvait alors à plus de 15 m au-dessus du sol.

On lui propose un repas gratuit comme dédommagement

« Ils nous ont expliqué que le train s’était arrêté grâce au déclenchement automatique de la sécurité. Mais j’ai du mal à croire à cette version. Quel intérêt de suspendre le train à cette hauteur ? » , a déclaré Camille, choquée.

Par la suite, la jeune femme et son compagnon ont été en contact avec le manager du parc d’attractions. Mais, d’après Camille, l’entretien ne s’est pas vraiment bien passé, suite à cet incident. La réaction du manager n’était pas celle attendue. « Il nous a demandé de le suivre et nous a mis à l’écart. Il nous a proposé de profiter gratuitement de l’espace restauration. Mais la dernière chose dont j’avais envie, c’était de manger une gaufre. Le médecin du parc a relevé une tension basse et un rythme cardiaque élevé » , a-t-elle expliqué.

Une plainte déposée contre le parc d’attractions Walibi de Belgique

Ensuite, le manager du parc d’attraction aurait proposé à Camille de déposer une plainte interne, sans passer par la police. Voici ce qu’elle a déclaré à ce sujet : « On nous a dit que la plainte aurait la même valeur que si on se rendait au commissariat. On a demandé une copie tamponnée par l’établissement pour qu’on ne puisse pas dire qu’on a tout inventé » .

Mais, cette tentative de mise sous silence n’a pas pris avec le jeune couple. Pour cause, Camille et Abdel sont allés porter plainte au commissariat de Tourcoing dès le lendemain des faits. La jeune femme a également pu voir son médecin. Ce dernier lui aurait diagnostiqué un stress post-traumatique. « Je n’arrive plus à dormir, je fais des cauchemars. Il m’a arrêtée une semaine. Je ne peux pas m’empêcher de me dire que j’ai failli mourir ce jour-là » , explique ainsi Camille, toujours en état de choc.

Il s’agirait d’une situation exceptionnelle selon la direction

De son côté, le parc d’attractions, le Walibi de Belgique, a reconnu avoir oublié d’attacher la jeune femme avant le départ du wagon. « Pour une raison inconnue, les vérifications habituelles n’ont pas été adéquatement effectuées et le harnais de sécurité de la personne n’a pas été correctement abaissé » , a-t-il déclaré avant d’affirmer que « conformément aux procédures opérationnelles, le pilote de l’attraction a immédiatement déclenché un arrêt d’urgence et stoppé l’attraction en toute sécurité. L’ensemble des dispositifs de sécurité ont été vérifiés et ne sont pas en cause. Des investigations approfondies sont en cours avec les équipes pour comprendre l’origine de cet incident » .

Affaire à suivre donc…

0