Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« C’était connu de tout le monde » : Noël Le Graët accablé par de nouveaux témoignages de harcèlement

Publié par Alicia Trotin le 12 Jan 2023 à 13:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La FFF a tous les regards sur elle ces derniers temps. Entre le clash sur Zinédine Zidane, et les premières déclarations sur les comportements déplacés de Noël Le Graët, la fédération ne cesse de faire parler d’elle. Ça ne risque pas de se calmer puisque le président a été mis en retrait et de nouveaux témoignages au sujet de cette tendance au harcèlement se*uel, a récolté, récemment, de nouvelles déclarations.

À lire aussi : « Il me voit comme deux seins et un cul » : Une agente dénonce le comportement de Noël Le Graët

Noël Le Graët

Un harcèlement caché par la FFF

Après les déclarations chocs de l’agent Sonia Souid, il y a quelques jours, d’autres voix ont pu être entendues, après des années de censure. Maintenant que le président Noël Le Graët a été mis en retrait de la FFF, deux nouvelles femmes ont pu témoigner contre cet homme tout-puissant.

Ces paroles ont été récoltées par Le Parisien et font écho aux accusations datant d’il y a quelques mois, qui n’ont eu que très peu d’impact. Alors qu’il était visé par plusieurs plaintes de SMS inappropriés, cette fois-ci, c’est son comportement récurrent, de macho, presque normalisé, qui devrait alerter.

Les deux personnes qui ont témoigné auprès de la presse ont fait leurs déclarations dans l’anonymat et accusent la FFF d’avoir dissimulé ses affaires de harcèlements.

« Il y a eu des rapports internes dont le Comité exécutif a eu connaissance et qui sont restés sans conséquences. Oui, il y a eu du harcèlement se*uel et du harcèlement moral à la fédération. C’était connu de tout le monde ! »

À lire aussi : Le saviez-vous : Quel est le salaire de Noël Le Graët, le président de la FFF ?

Profil d’un macho misogyne

Dans les récentes déclarations publiées dans la presse, les femmes de la FFF dessinent un portrait accablant de Noël Le Graët. Un personnage aux comportements déplacés et connus de l’organisme.

« Il a un sentiment de toute-puissance, les dirigeants le regardent en se disant qu’il est très fort politiquement. Il n’est pas fort, il est tordu, méprisant et sans scrupules. Il est aussi habile. Concernant les femmes, il n’y a pas de tentatives de vi*ls, il s’agit de comportements totalement déplacés, qui pourraient davantage s’apparenter à du harcèlement moral que se*uel. Et personne n’a déposé plainte. »

Les collègues de l’ancien président dénoncent une misogynie bienveillante avec des comportements insistants, souvent sous l’emprise de l’alcool. La plupart du temps, les témoins arrivaient à esquiver cela, mais qu’en est-il des autres ?

« Moi, je réussissais à fermer la porte, à changer de sujet, mais les autres femmes ? »

Si ces femmes ont confirmé que le mode opératoire utilisé sur Sonia Souid était récurrent, elles se sont également justifiées sur l’absence de plaintes concernant ce harcèlement.

« C’était avant le mouvement #MeToo, qui nous aurait écoutées ? On a serré les dents, on a plutôt bien géré. On n’a pas été collées contre le mur, il n’empêche, ce n’est pas acceptable.  »

À lire aussi : « J’ai gagné la coupe du monde et lui la mairie de Guingamp » : Zinedine Zidane a-t-il taclé le président de la FFF Noël Le Graët ?

0