Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Mon fils était allongé par terre dans son sang » : Yannick Alléno se confie sur la mort de son fils

Publié par Fanny Jacob le 13 Mai 2023 à 11:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En pleine affaire Pierre Palmade, le chef cuisinier Yannick Alléno revient avec tristesse sur la disparition de son fils, Antoine, renversé par un chauffard à Paris.

A lire aussi : Mort d’Antoine Alléno : Ces tristes révélations sur ses derniers instants

La suite après cette publicité

Le fils de Yannick Alléno tué sur la route

Il y a un an, le 8 mai 2022, le fils du cuisinier Yannick Alléno a perdu la vie lors d’un terrible incident de la route. Le jeune homme de seulement 24 ans a été renversé par un chauffard à Paris.

Lors des faits, le jeune cuistot, comme son père, conduisait un deux roues. Il était accompagné d’une amie. Arrêtés à un feu rouge, les deux jeunes ne s’attendaient pas à ce qui allait arriver.

La suite après cette publicité

Un chauffard complétement ivre, qui avait volé une voiture, leur a foncé dessus avec ce même véhicule volé. La jeune femme a survécu au choc, mais pas Antoine Alléno.

Il a succombé à ses blessures malgré l’intervention des secours sur place. Une autre personne a été blessée dans l’impact.

La suite après cette vidéo
Yannick Alléno (1)
La suite après cette publicité

A lire aussi : Yannick Alléno : ce bouleversant hommage rendu à son fils la veille des obsèques

Le cuisinier veut soutenir les « victimes des multirécidivistes »

Invité dans Télématin, le cuisinier de talent Yannick Alléno est justement revenu sur cet épisode douloureux, survenu il y a déjà une année.

La suite après cette publicité

Il a notamment évoqué son association créée après le drame, « Antoine Alléno », faite pour « soutenir les victimes des multirécidivistes » . Mais, il est aussi revenu sur les derniers moments de son fils et sur le choc qu’il a ressenti en le découvrant sans vie.

« Quand c’est arrivé le 8 mai, Antoine est parti d’en bas de chez nous. Et je suis arrivé dans une scène de chaos. Il y avait un amas de voitures, des forces de l’ordre, des pompiers, mon fils était allongé par terre dans son sang » , a confié Yannick Alléno, bouleversé.

« On est dans une scène d’attentat. Et c’est pour ça que je compare aujourd’hui cet acte-là à ce qu’on a pu voir au Bataclan. Aujourd’hui, je ne suis pas le seul, nous ne sommes pas les seuls à avoir perdu un enfant » , a-t-il ajouté.

La suite après cette publicité

« C’est 700 enfants qui partent sur la route tous les ans. Donc c’est cinq Bataclan qui partent chaque année sous nos yeux » , précise le cuisinier de renommée.

Yannick Alléno, très en colère contre le chauffard

« Et d’entendre parler d’homicide involontaire, c’est insupportable. Nous, on a envie de parler d’un homicide routier et non pas d’un acte involontaire » , a ajouté Yannick Alléno, en colère.

La suite après cette publicité

« Quand vous avez un individu qui consomme régulièrement de la drogue, de l’alcool au-delà des seuils autorisés, personne ne le force à faire ceci, c’est bien un acte volontaire de se droguer, un acte volontaire de s’alcooliser » , a-t-il conclu.

Pour rappel, le chauffard qui a renversé Antoine Alléno avant plus de 1 g d’alcool/L dans le sang. L’homme était en prison depuis le drame, mais il a été libéré il y a quelques semaines.

A lire aussi : En pleine affaire Palmade, Julien Courbet dévoile la peine encourue par le conducteur ivre qui a fauché son père (vidéo)