Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

« Elle ne sait pas » : La mère de Pelé n’a pas conscience de la disparition de son fils

Publié par Gabrielle Nourry le 03 Jan 2023 à 15:21
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 29 décembre dernier, le meilleur joueur de l’histoire, Pelé, s’est éteint à l’âge de 82 ans. Si certains de ses proches, dont ses enfants, l’ont accompagné jusqu’au bout, la mère du Roi ne saurait toujours pas que son fils a rendu son dernier souffle.

À lire aussi : Pelé : La légende a eu une vie privée… agitée

La mère de Pelé n’est pas au courant pour son fils

Celeste Arantes, la mère de Pelé, est centenaire depuis le 20 novembre. Appelée Dona Celeste au Brésil, à 17 ans, elle donne naissance le 23 octobre 1940 à son fils aîné qui deviendra le plus grand joueur de football de l’histoire. Elle aura deux autres enfants : Jair qui s’est éteint en 2020 et Maria Lucia avec qui elle vit.

Vendredi 30 décembre, Maria Lucia do Nascimento, la petite sœur de Pelé, a accordé une interview aux journalistes de ESPN. Alors que la disparition du Roi a fait le tour du monde, de Kylian Mbappé à Emmanuel Macron, la mère de la star brésilienne ne serait pas au courant.

« Elle ne sait pas, nous avons parlé, mais elle ne sait pas. Elle va bien, mais elle est dans son propre monde«  a confié la sœur du footballeur. La santé de Celeste Arantes, récemment centenaire, ne serait pas optimale.

pele mere

À lire aussi : Pelé : D’où vient le surnom du plus grand joueur de football ?

La légende du football était proche de sa maman

« Parfois, je dis : ‘Dico (le surnom de Pelé dans la famille) est comme ça, mais prions pour lui, n’est-ce pas, maman ?’. Parfois, elle ouvre les yeux… Mais elle n’est pas consciente »ajoute la sœur de Pelé dont de nombreux records n’ont pas été battus.

Pelé était très proche de sa mère, il lui avait écrit un tendre message pour ses 100 ans. « Aujourd’hui, nous célébrons les 100 ans de la vie de Dona Celeste. Dès mon plus jeune âge, elle m’a appris la valeur de l’amour et de la paix. J’ai plus d’une centaine de raisons d’être reconnaissant d’être son fils » écrivait-il sur Instagram.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Pelé (@pele)

Le cortège funéraire qui traverse ce mardi 3 janvier les rues de Santos jusqu’au cimetière passera pourtant devant sa maison. Avant ce cortège, plus de 15 000 personnes sont venues rendre un dernier hommage au triple champion du monde.

À lire aussi : Pelé : Ce jour où il s’est comparé à Kylian Mbappé

0