Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron méconnaissable : les confidences de ses proches

Publié par Fanny Jacob le 20 Juin 2024 à 10:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
Image illustration Emmanuel Macron prend les européennes comme un coup de pied aux fesses.
La suite après cette publicité

De nombreux membres du gouvernement et du parti d’Emmanuel Macron assurent ne plus reconnaître leur président. L’annonce surprise de la dissolution de l’Assemblée nationale a secoué l’ensemble du corps politique.

emmanuel macron defaite « Ça m’a touché » : Emmanuel Macron au plus mal après sa défaite aux élections […] « Ça m’a touché » : Emmanuel Macron au plus mal après sa défaite aux élections européennes

Emmanuel Macron annonce la dissolution de l’Assemblée nationale

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Le 9 juin dernier, les Français sont allés voter pour les élections européennes de 2024. Après le vote, Emmanuel Macron a découvert avec surprise une victoire écrasante du Rassemblement National.

Il s’agit d’un parti rival à celui d’Emmanuel Macron, Renaissance (anciennement En Marche) puisqu’il était dirigé par Marine Le Pen, deux fois concurrente d’Emmanuel Macron aux seconds tours des élections présidentielles de 2017 et 2022.

emmanuel macron
La suite après cette publicité

Le jour même, le président a annoncé l’impensable : la dissolution de l’Assemblée nationale. Concrètement, cela signifie que les français vont devoir voter pour élire de nouveaux députés.

Dans ce cadre, ce 30 juin et ce 7 juillet 2024 auront lieu les premier et second tours des élections législatives de 2024. Un timing un peu serré pour chaque parti qui doit désormais s’organiser pour leurs campagnes électorales express.

macron annonce dissolution assemblee
La suite après cette publicité

L’enjeu est de taille. En fonction du vainqueur à cette élection, le gouvernement pourrait changer de main. D’ailleurs, beaucoup de Français seraient « pour » la démission d’Emmanuel Macron en cas de défaite de son parti aux législatives.

Le premier ministre pourrait ainsi changer, tout comme les ministres en fonction. Cette décision n’est donc pas anodine puisque le résultat de l’élection pourrait tout changer pour le quotidien des français.

Les débats sont lancés pour savoir qui sera le nouveau Premier ministre. Lundi 18 juin, Emmanuel Macron est venu commémorer le 84ᵉ anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle. Il s’est aussi entretenu avec des Français inquiets et indécis.  » Il y a une majorité silencieuse qui comme vous ne veut pas que cela soit le désordre « . C’est d’ailleurs la grande préoccupation qui votera quoi ?

La suite après cette publicité

Même pendant l’Euro 2024. Beaucoup de journalistes ont commencé à chercher les intentions de joueurs. Marcus Thuram avait appelé à « se battre pour que le RN ne passe pas ». Résultat, beaucoup l’avaient suivi dans ces propos et finalement le sport s’est politisé, n’en déplaise à certains. La FFF avait d’ailleurs appelé à ne pas faire de récupération politique sur les prises de paroles des joueurs.

Des stars d’internet comme Squeezie ou Lena Situations avait aussi appelé à faire barrage à l’extrême droite. Récemment, c’est une tribune de streameurs qui a été signé dans ce sens. Les ripostes arrivent forcément et on se demande même comment on en est arrivé là.

La suite après cette publicité

De son côté, Emmanuel Macron tente de justifier encore et toujours sa dissolution. Il s’est même laissé à donner des confidences personnelles. « Ça m’a fait mal le 9 juin », au soir des européennes. « J’ai plein de défauts, des choses que je n’ai pas bien faites », a-t-il ajouté un peu plus tard. Mais « on ne peut pas craindre le peuple dans une démocratie. » Il ajoute aussi que pour lui, cette défaite cuisante le soir des résultats a eu effet d’un catalyseur.

Il a interprété ces chiffres comme  » un coup de pied aux fesses «  de la part des Français. De même qu’il a reconnu des manquements sur le pouvoir d’achats.  » Il faut une majorité qui bouge là-dessus « . Il a voulu rappeler que seuls son parti pourrait mener vers cet objectif.  » Avec moi, quand je m’engage à quelque chose, je le fais « . Il a aussi critiqué ouvertement ses adversaires, loin devant au niveau les sondages.

Emmanuel Macron a notamment critiqué le Nouveau Front Populaires pour son programme  » totalement immigrationniste « .  » Ils proposent d’abolir toutes les lois qui permettent de contrôler l’immigration « . Pour le RN, c’est sur l’économie que le Président a choisi de saborder leur programme. Pour lui, les mesures proposées sont « financièrement déraisonnables ». Dans tous les cas, les élections se tiendront le 30 juin. Le 7 juillet seront le tour de révélation.

La suite après cette publicité

emmanuel macron dissolution assemblee nationale Dissolution de l’Assemblée nationale : un retour à l’âge de la retraite à 62 ans est- […] Dissolution de l’Assemblée nationale : un retour à l’âge de la retraite à 62 ans est-il possible ? 

Des proches du président craignent la fin de son règne

En plus d’être souvent désignée comme anti-démocratique, cette décision de dissoudre l’Assemblée nationale n’a pas toujours été comprise par le peuple, comme par le corps politique.

La suite après cette publicité

Marine Le Pen, Jordan Bardella, Jean-Luc Mélenchon ont tous pris la parole pour dénoncer cette action. Mais, l’opposition n’est pas seule dans l’incompréhension.

De nombreux membres du parti d’Emmanuel Macron et certains de ses proches semblent également mal digérer cette décision « suicidaire », comme l’a décrite la secrétaire d’État à la Ville, Sabrina Agresti-Roubache.

La suite après cette publicité

Pour certains du gouvernement et du parti de Macron, cette décision marquerait même le début de la fin de son règne en France. Même Gabriel Attal, son bras droit, savait que c’était une mauvaise idée.

« Le faire maintenant, à la veille des Jeux olympiques, ça fout un bordel monstrueux »

Dans une enquête récente du Parisien, nous apprenons d’ailleurs que ceux qu’on appelle « les Mormons » se sont exprimé sur le sujet. Il s’agissait de la garde rapprochée du président Emmanuel Macron et de ses fidèles conseillers.

« Je ne le reconnais plus. Je peux comprendre la mécanique intellectuelle qui conduit à la dissolution, son sentiment d’être entravé. Mais le faire maintenant, à la veille des Jeux olympiques, ça fout un bordel monstrueux et ça offre une tribune aux extrêmes », a notamment déclaré l’un d’eux au Parisien.

La suite après cette publicité

« Pour moi, la psychologie offre la seule clé de lecture cohérente. Une légère défaite aux législatives de 2022 avait provoqué six mois de déprime. […] Et s’il perd de nouveau ces élections, Dieu sait ce qui se passera », assure un autre proche d’Emmanuel Macron.

le mormons macron

C’est « la décision d’un seul homme » selon Bruno Le Maire

Même Bruno Le Maire avait exprimé des réticences. Le ministre de l’Économie sous Emmanuel Macron avait déclaré que la dissolution de l’Assemblée était « la décision d’un seul homme » et non pas de son gouvernement.

La suite après cette publicité

« Ce que je constate, c’est qu’elle a créé dans notre pays de l’inquiétude, de l’incompréhension, parfois de la colère », ajoutait le ministre chez France Info. Un pas vers la fin du mandat d’Emmanuel Macron ? Pour certains, même proches du président, c’est une évidence.

bruno le maire

Brigitte Macron, inquiète Brigitte Macron : « On ne va jamais tenir », sa sombre prédiction qui vient de se réa […] Brigitte Macron : « On ne va jamais tenir », sa sombre prédiction qui vient de se réaliser

La suite après cette publicité