Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron : quel est le profil idéal de son Premier ministre ?

Publié par Lou Tabarin le 06 Mai 2022 à 7:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Qui succèdera à Jean Castex et deviendra le nouveau Premier ministre du second quinquennat d’Emmanuel Macron ? Le mystère reste entier. Plusieurs noms ont été dévoilés, car ils correspondent au profil que recherche le président. Mais quels sont ses critères ?

Macron Jean Castex

Juste avant les résultats de l’élection présidentielle, Jean Castex avait promis de démissionner « dans les jours qui suivent » . Visiblement, le Premier ministre a du mal à quitter Matignon. Serait-ce une demande d’Emmanuel Macron, triste de se séparer de son fidèle bras droit ? C’est en tout cas ce qu’estime L’Opinion en révélant que le président en personne lui aurait demandé de rester au gouvernement.

La date butoir approche : Emmanuel Macron a jusqu’au 13 mai pour désigner son nouveau Premier ministre. Parmi les noms cités, on présume Arnaud Montebourg, Christine Lagarde, ou encore Élizabeth Borne.

Les femmes plus avantagées ? Pas si sûr

Tous les yeux sont rivés sur les personnalités politiques féminines suite à la déclaration de Clément Baune le 25 avril sur BFMTV : « Emmanuel Macron a le souhait bien sûr d’une nomination féminine à Matignon » . Le politologue Christophe Bouillaud n’est pas de cet avis. Interrogé par Planet, il estime que ce n’est pas un choix judicieux. « Emmanuel Macron ne persuadera personne en nommant une femme pour nommer une femme. La nomination d’un ou d’une candidate à Matignon sera jugée au regard de la carrière, des orientations idéologiques et politique de celui ou de celle-ci » , explique-t-il.

Emmanuel Macron avait déjà formulé une telle idée en 2017. À l’époque, il déclarait : « je ne vais pas choisir un Premier ministre parce que c’est une femme. Je choisirai le Premier ministre le plus compétent, le plus capable possible » . Il semblerait pourtant qu’il ait tenté de contacter des femmes pour ce poste si convoité. Véronique Bédague, directrice générale du groupe Néxity aurait refusé l’offre, tout comme la députée du Parti Socialiste Valérie Rabault.

Une personnalité neutre et pas trop connue

En faisant son choix, Emmanuel Macron doit sûrement se demander ce que penseront les Français de son nouveau Premier ministre. Edouard Philippe et son successeur étaient inconnus du grand public avant de rejoindre Matignon. Le président va-t-il suivre l’adage « jamais deux sans trois » , ou au contraire privilégier une personnalité déjà connue pour marquer le coup ?

Le député européen Pascal Canfin s’est livré à nos confrères. Il estime qu’Emmanuel Macron devrait opter pour la neutralité politique afin que son choix joue en sa faveur. « Nommer un ancien ministre ou, à tout le moins, une figure politique connue, c’est prendre un risque : on sait alors à quoi s’attendre » , pense-t-il avant d’ajouter « opter pour une personnalité méconnue c’est aussi s’assurer une capacité à entretenir le flou. Or, c’est précisément ce dont a besoin Emmanuel Macron à l’approche des élections législatives » .

De son côté, Emmanuel Macron est resté vague sur son choix. Lors d’un déplacement à Cergy, il a donné quelques indices sur son futur Premier ministre. Il souhaite qu’il soit « attaché à la question sociale, environnementale et productive » . Ça en fait beaucoup sur la liste d’attente, au grand désespoir de Ségolène Royal qui aimerait bien être à Matignon.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER