Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Il ne me reste rien pour vivre » : Emmanuel Macron vivement interpellé en pleine rue (vidéo)

Publié par Mia le 29 Mar 2022 à 20:00

Ce lundi 28 mars, le président de la République et candidat à la présidentielle 2022 était en déplacement à Dijon. Lors de cette sortie politique et sociale, ce dernier a été interpelé par un homme souffrant de la « situation précaire ». L’homme en question dénonce des prix trop élevés et rien pour finir le mois. Voici la réponse d’Emmanuel Macron sur le sujet du pouvoir d’achat pour les Français pauvres et de classes modestes.

>>> A lire aussi : Prime Macron, chèques alimentaires, scolarité : Quelles sont les premières promesses d’Emmanuel Macron en cas de réélection ?

Précarité : « Le 5 de mois, après les factures, il me reste 0 ! »

Ce lundi, dans la ville de Dijon, Emmanuel Macron est revenu sur la question du pouvoir d’achat des Français. Un aspect très important de son quinquennat, mais surtout décisif pour les votants lors de la présidentielle. Pour cause, des millions de citoyens peinent aujourd’hui à finir le mois dans le vert, à partir en vacances et même à payer leurs factures tout simplement. Avec l’augmentation du coût de la vie, des loyers, des carburants et de l’électricité… la plupart des précaires sont face à un mur.

C’est exactement ce qu’a déclaré ce travailleur de Dijon face à Emmanuel Macron ce lundi. Selon cet homme, malgré ses 4000 euros mensuels, il ne lui resterait plus rien après avoir payé toutes ses factures. Dès le 5 du mois, « il me reste 0 euro, rien. Je fais quoi ?! », a-t-il déclaré. Une situation que vivent de nombreux français, gagnant encore moins que cela.

D’après cet homme, à Dijon, le pouvoir d’achat promis par Emmanuel Macron n’est pas suffisant pour vivre correctement : « Vous ne vous rendez pas compte. C’est horrible d’aller faire ses courses, c’est horrible de remplir le réservoir… Avant, j’avais un salaire qui me permettait de mettre de l’argent de côté. Aujourd’hui, ce n’est plus possible. Je suis devenu un salarié pauvre ! Je vais travailler pour payer mes factures. J’ai des enfants, je n’ai pas pu leur faire leurs derniers anniversaires« , a déclaré le riverain en colère.

Emmanuel Macron n’a pas « de solution miracle » sur le pouvoir d’achat

Emmanuel Macron est resté très cordial avec cet homme. Néanmoins, il n’a pas pu lui offrir une réponse satisfaisante. Pour cause, augmenter le pouvoir d’achat, les salaires et baisser le coût de la vie, ce n’est pas aussi facile que cela. Emmanuel Macron a tenté d’expliquer qu’il ne suffit pas d’augmenter ou baisser les prix. Notre économie repose sur celle des autres pays pour l’instant : « Sur l’essence, le gaz, il n’y a pas de recette magique parce qu’on ne les produit pas. Qu’est-ce qu’on doit faire ? On doit acheter moins bas. C’est un peu technique, mais il faut que nous dépendions moins de la Russie, pour baisser les prix en achetant mieux. Mais actuellement, tant qu’on ne baisse pas les prix des matières achetées dans d’autres pays, c’est l’argent public qui prend une partie de la hausse. »

« Pour l’électricité, on se bat pour que son prix ne dépende plus, justement, du gaz. Mais du nucléaire, ce que nous produisons, nous (donc une production made in France pour les matières et énergies, ndlr). Je vais aussi continuer à baisser les impôts, mais après je n’ai pas de solution magique par rapport à ce que vous dites. Ce sont vos dépenses contraintes (loyer, factures obligatoires, etc) qui vous posent un problème. C’est le drame que subissent les classes moyennes en France, ce sont les dépenses contraintes qui augmentent. »

Rappelons bien que cet homme vit avec 4000 euros par mois, ce qui est au-dessus de la moyenne en France. Par ailleurs, le président a semblé assez surpris qu’il ne lui reste plus rien en fin de mois, avec un tel salaire mensuel. Il a même rehaussé les sourcils, employant un ton assez sarcastique en lui demandant s’il n’avait vraiment plus rien « avec 4000 euros par mois ? ». Comme quoi tous les Français ont du mal à payer les factures et à se faire plaisir.

>>> A lire aussi : Ce jeune hésite à voter Macron ou Zemmour : il se fait tacler par les internautes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.