Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Scène surréaliste à l’Assemblée : un député se met à chanter un tube d’Isabelle Boulay, femme d’Éric Dupond-Moretti

Publié par Fanny Jacob le 04 Juil 2023 à 20:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Après la publication de cette vidéo polémique d’Emmanuel Macron aux émeutes, un député insoumis s’est mis à chanter en plein milieu de l’Assemblée nationale. Il chantait du Isabelle Boulay, la compagne du ministre de la Justice.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Ségolène Royal dans TPMP : Quel sera son rôle dans l’émission ?

Un député LFI chante du Isabelle Boulay, la femme du ministre de la Défense

Décidément, il s’en passe des choses à l’Assemblée nationale. Après ce geste déplacé de Louis Boyard en plein hémicycle, un de ses collègues a fait parler de lui.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

En effet, le député LFI Ugo Bernalicis s’est mis à chanter une chanson d’Isabelle Boulay alors qu’il prenait la parole à l’Assemblée.

L’Insoumis voulait lancer une pique au ministre de la Justice. Pour cause, Isabelle Boulay est la compagne d’Éric Dupond-Moretti.

Ugo Bernalicis assemblee nationale depute chanter (1)
La suite après cette publicité

A lire aussi : Propriétaire de deux appartements, un député bénéficiait d’un logement social qu’il sous-louait

Un geste pour mettre en avant la grève nationale des greffiers

Celui qui a récemment réglé ses comptes avec Hanouna défendait son projet de loi de programmation de la Justice. Un projet qui n’a pas fait l’unanimité.

La suite après cette publicité

C’est alors que le député Insoumis a décidé de s’exprimer pour mettre en avant la grève nationale des greffiers (officiers de justice). Ces derniers sont actuellement en grève, comme c’est le cas des médecins.

« Regarde-moi, je ne sais plus comment aimer mon boulot de greffier« , a-t-il alors chantonné en modifiant un peu la chanson. Un affront pour le ministre.

« Je savais que vous parliez mal, que vous pensiez mal, je viens de découvrir que vous chantiez mal aussi« , a finalement rétorqué le ministre de la Défense, visiblement vexé.

La suite après cette publicité

Après la vidéo d’Elisabeth Borne en train de fumer à l’Assemblée, c’est donc une nouvelle séquence mémorable issue de l’hémicycle.

A lire aussi : Emmanuel Macron : cette nouvelle phrase sur l’emploi qui fait polémique

La suite après cette publicité