Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Sommeil : cette grave conséquence si vous ne dormez pas assez !

Publié par Justine le 22 Avr 2021 à 13:27

Une nouvelle étude sur le sommeil vient de paraître dans la revue Nature Communications. Cette fois, les chercheurs ont trouvé un lien entre le manque de repos et la démence. Découvrez leurs conclusions pas très rassurantes dans la suite de l’article.

Sommeil et démence

>>> À lire aussi : Durée idéale, sieste, alimentation : Vous pensiez tout savoir sur le sommeil ? Vous allez être étonnés !

Le sommeil étudié à la loupe

Il s’agit d’une étroite collaboration entre l’Institut national français de la santé et de la recherche médicale, l’Inserm, l’Université de Paris et l’University College de Londres. En effet, le sommeil passionne les chercheurs qui essaient de découvrir l’influence de nos nuits sur notre cerveau.

Cette fois, ce sont 8 000 « petits dormeurs » âgés entre 50 et 70 ans, étudiés pendant plus de 25 ans. Par « petits dormeurs », les chercheurs visent les personnes qui ne dorment que 6 heures par nuit voire moins, alors que les nuits « normales » sont d’environ 7 heures. Le risque de démence s’avère être 20 à 40 % plus élevé que la normale pour cette tranche d’âge et 30 % pour les 50-60 ans. Il y aurait donc un lien entre la qualité du sommeil et la démence.

>>> À lire aussi : Il s’endort avec ses AirPods sur les oreilles et un drame se produit ! Voilà pourquoi il ne faut JAMAIS dormir avec des écouteurs !

Dormir peu accélère le développement de la démence

Pour en venir à cette conclusion, les scientifiques ont demandé aux participants d’évaluer leur sommeil à six reprises entre 1985 et 2015. En 2012, 3 900 volontaires ont dû porter une montre avec accéléromètre pour retranscrire leurs mouvements pendant la nuit.

Chaque année, pas moins de 10 millions de nouveaux cas de démence sont dénombrés. Cette étude permet malheureusement d’affirmer que le développement ce type de maladie est accéléré si le sujet dort peu.

En attendant des études supplémentaires, la Dr Sara Imarisio, de l’Alzheimer’s Research Trust précise : « de ne pas fumer, boire avec modération, rester actif mentalement et physiquement, avoir une alimentation équilibrée et contrôler ses niveaux de cholestérol et de tension artérielle peuvent aider à garder notre cerveau en bonne santé à mesure que nous vieillissons ».

>>> À lire aussi : Mincir et dormir ? Le résultat de cette étude risque de vous étonner !

Source : Huffington Post
0