Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Un virus très dangereux se répand en France : doit-on s’inquiéter ?

Publié par Mia le 24 Nov 2022 à 9:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tandis qu’un nouveau variant du Covid sème la terreur, un autre virus est en train de se répandre en France. En effet, un second cas touché par le virus Usutu vient d’être détecté en France. Doit-on s’inquiéter de cette maladie qui se transmet par les moustiques ? Risquons-nous une nouvelle épidémie cet hiver ?

À lire aussi : Un nouveau virus, semblable au VIH, sème de plus en plus la panique

Le virus Usutu se répand en France, est-ce dangereux pour l’Homme ?

En hiver, les virus circulent davantage, c’est pour cette raison que nous tombons plus malade lors de la saison froide. Dans ce cadre, beaucoup de maladies s’invitent sur notre territoire, provoquant des épidémies passagères. C’est notamment le cas de ce virus respiratoire qui touche les enfants, du coronavirus, de la grippe, mais aussi de l’Usutu, un virus qui est en train de sévir en France. Transmissible aux humains par les moustiques, ce virus commence à s’inviter dans nos organismes. Un premier cas d’Usutu a notamment été détecté dans les Landes. En ce mois de novembre 2022, c’est un second contaminé qui vient d’être rapporté.

Alors que les moustiques se font de plus en plus présents, même en hiver, à cause du réchauffement climatique, doit-on s’inquiéter d’une épidémie ? D’après Ouest-France, l’arbovirose implique des symptômes qui sont, de manière générale, peu dangereux. L’infection se caractérise par des symptômes grippaux bénins (fièvre, maux de tête, courbatures) pour des personnes ne présentant pas de comorbidité (comme pour le Covid ou la grippe, en somme). D’après nos confrères, la maladie ne serait donc pas forcément dangereuse, mais, il vaut mieux l’éviter.

moustique virus france (1)

À lire aussi : Un nouveau virus, proche du Covid, a été détecté : faut-il s’inquiéter ?

Une maladie très dangereuse sur ses premiers porteurs, les oiseaux

En revanche, les scientifiques ont observé une mortalité importante chez les premiers porteurs de ce virus, en France et ailleurs. Les oiseaux tels que les chouettes, les pigeons sont les premiers hôtes de ce virus. Les moustiques eux servent essentiellement de vecteurs. Néanmoins, le virus semble particulièrement dangereux pour les oiseaux. Les volatiles contaminés ont peu de chance de survie et présentent généralement une inflammation du foie (hépatomégalie) et de la rate (splénomégalie) causant leur disparition prématurée.

Nous imaginons alors que si les moustiques ne servaient pas de vecteur, et que les oiseaux nous transmettaient le virus directement, il serait alors davantage dangereux pour l’être humain. Manger un oiseau contaminé pourrait notamment être davantage risqué que de se faire piquer par un moustique porteur. Une nouvelle fois, ce nouveau virus qui sévit en France risque bien d’engager une véritable pénurie de volailles.

À lire aussi : Régime starter : Jusqu’à 8 kilos de moins en seulement trois semaines

0