Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Bilal Hassani en concert dans une église : une enquête ouverte après l’annulation

Publié par Léa Lecuyer le 07 Avr 2023 à 13:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Suite à des menaces provenant de mouvances catholiques et d’extrême-droite, Bilal Hassani avait été contraint d’annuler son concert dans une église désacralisée ce mercredi 5 avril. Une enquête a été ouverte contre X par le parquet de Metz d’après Le Républicain Lorrain.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Je ne fais pas de la p*rnographie » : Au bord des larmes, Bilal Hassani sort du silence après l’annulation de son concert dans une église (vidéo)

Une plainte déposée par Stop Homophobie et Mousse

Bilal Hassani était censé donner une représentation musicale dans une basilique de Metz. Désacralisée depuis près de 500 ans, aucune messe n’avait été donnée depuis. L’établissement avait d’ailleurs été reconverti en salle de concert.

La suite après cette publicité

Et pourtant, ce mercredi 5 avril, l’artiste qui se revendique comme un représentant de la communauté LBGTQ+, s’est vu obligé d’annuler l’événement à cause de menaces effectuées à son encontre.

La suite aprés cette video

Le parquet de Metz a ouvert une enquête contre X, jeudi 6 avril, « pour menace de délit contre personne en raison de son orientation sexuelle, provocation à la haine contre une personne en raison de son orientation sexuelle et provocation publique et non suivie d’effet à commettre un crime ou un délit ».

Une plainte a également été déposée « pour entrave à une activité économique en raison de l’identité de genre«  par les associations Stop Homophobie et Mousse contre l’Institut Civitas, qui avait notamment appelé à la formation d’un regroupement devant l’église.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Bilal Hassani dévoile sa nuit torride avec un acteur de film pour adultes (vidéo)

Instagram – @iambilalhassani

« Des extrémistes homophobes »

La suite après cette publicité

Alors que les renseignements territoriaux craignaient des déplacements massifs de militants, le maire de Metz a réagi à l’affaire, apportant son soutien au chanteur. « On peut aimer ou ne pas aimer Bilal Hassani, ce qui est inadmissible c’est qu’au nom d’une idéologie on annule un concert. C’est un recul de la liberté d’expression et une concession faite à des extrémistes homophobes », a affirmé François Grosdidier.

Tout comme ce dernier, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak a pris la parole. « Choquée d’apprendre l’annulation d’un concert en raison de menaces de mouvements proches de l’extrême droite. Soutien à Bilal Hassani et à son public ! », peut-on lire dans l’un de ses tweets. Elle rappelle notamment l’importance de la culture à rester « un espace de liberté et d’émancipation », « face aux extrémistes, aux appels à la haine et à la violence ».

Quant au principal concerné, l’interprète de Roi n’a pas manqué de remercier les internautes sur Instagram « pour tous les mots de soutien » et pour la « force » que ces derniers ont pu lui redonner. Il conclut en assurant qu’il ne lâchera pas, malgré un « chemin long et éprouvant ».

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bilal Hassani (@iambilalhassani)

La suite après cette publicité

À lire aussi : Bilal Hassani censuré par la RATP et la SNCF à cause de sa posture sur la Une de TÊTU !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.