Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

« L’avortement, un génocide » : des proches de Marine Le Pen et membres du RN ouvertement anti IVG ?

Publié par Céline le 28 Juin 2022 à 12:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce vendredi 24 juin 2022, les États-Unis ont annulé au niveau fédéral le droit à l’avortement. Depuis, un sujet fort redouté par le RN revient sur la table en France, la constitutionnalisation de l’IVG !

Après les Etats-Unis, le droit à l'IVG va-t-il être annulé en France ? Des membres du RN expriment des positions conservatrices !

Doit-on révoquer le droit à l’avortement en France ?

Depuis vendredi 24 juin, les États-Unis ont fait le choix de révoquer le droit fédéral à l’avortement. Désormais, chaque État américain peut donc l’interdire sur son territoire. En France, cet événement a grandement fait réagir le monde politique. Alors, est-il nécessaire d’inscrire dans la Constitution le droit fondamental à l’IVG ? Pour certains partis, c’est un fait assuré.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

En-tout-cas, du côté alliance de la gauche, l’ensemble des partis le voient sous un bon œil. Et face à l’actualité américaine, LREM a bien évidemment revu ses principes. 

Que va décider le deuxième plus important groupe de l’Assemblée ?

Un projet qui aurait visiblement ses chances d’aboutir, mais faut-il encore à présent compter sur l’avis du deuxième plus important groupe de l’Assemblée nationale avec 89 députés, le Rassemblement national. Et lorsqu’on se remémore ses positions passées sur la question, on constate que le parti d’extrême droite était très attendu sur la question…

Mais après vingt-quatre heures d’incertitude, Jordan Bardella a décidé de s’exprimer à travers un tweet sur la position exacte du RN sur la question. Selon lui, « le gouvernement instrumentalise ce qui relève de la politique intérieure des États-Unis ». Il a également expliqué qu’à aucun moment, un « mouvement politique sérieux ne remettra en cause la loi Veil ».

Jordan Bardella conclut en argumentant que la stratégie présidentielle actuelle est juste de réussir à « faire diversion » sur les réels sujets d’actualité que sont le pouvoir d’achat et l’immigration. Deux heures plus tard, Marine Le Pen a souhaité réagir à son tour. Et, a rappelé que le « Rassemblement Nationale n’avait jamais attenté au droit à l’IVG ». Des propos qui semblent clairs… Et pourtant !

Nos confrères du Journal du dimanche ont révélé des propos de certains membres du parti… Et il s’avère que ces derniers sont ouvertement anti-IVG. À l’instar de Caroline Parmentier, proche collaboratrice de Marine Le Pen, qui avait écrit en 2018 « qu’après avoir génocidé les enfants français, on doit maintenant les remplacer […] par les migrants ».

Mais aussi, en 2020, Hervé de Lépinau, élu dans le Vaucluse, qui s’amusait à comparer sur Twitter un avortement à 14 semaines avec les génocides arméniens et rwandais, à la Shoah, ainsi qu’aux terribles crimes de Daesh. Des propos incroyables qui scandalisent désormais le net.

0