Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Manifestations : des policiers accusés d’attouchements sur plusieurs femmes

Publié par Léa Lecuyer le 20 Mar 2023 à 17:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À Nantes, quatre femmes accusent des membres des forces de l’ordre d’avoir eu recours à des attouchements. Les faits auraient eu lieu mardi 14 mars, lors d’un contrôle faisant suite à une opération de blocage contre la réforme des retraites.

À lire aussi : Moha la Squale : le rappeur mis en examen pour viol, son avocate s’exprime

Quatre étudiantes ont déposé une plainte contre X, ce vendredi 17 mars pour « violences sexuelles par personnes dépositaires de l’autorité publique ». Elles chargent des policiers d’avoir eu des gestes inappropriés durant un rassemblant d’opposants à la réforme des retraites, mardi 14 mars, à Nantes.

Alors qu’une opération de contrôle d’une cinquantaine d’étudiants était en cours après le blocage volontaire à la porte de la Chapelle située sur le périphérique nantais, les quatre plaignantes expliquent avoir subi des agressions sexuelles. Des policiers auraient profité de la situation pour leur toucher les parties intimes et auraient même tenu des propos humiliants « à caractère sexistes et sexuels ».

D’après Le Point, des députés de Loire-Atlantique de la Nupes s’étaient emparés du sujet en envoyant un courrier au préfet. Les élus souhaitaient en savoir davantage sur les circonstances des faits et demandaient l’ouverture d’une enquête administrative.

À lire aussi : PPDA entendu dans l’enquête le visant pour viols et agressions sexuelles

Réforme : des policiers accusés d'attouchements sur quatre femmes durant une manifestation

Des jeunes femmes encore sous le choc

Sur France Bleu Loire Océan, l’avocate de deux des étudiantes affirmait avoir reçu dans son cabinet « des jeunes femmes choquées par ce qui leur était arrivé ». Me Aurélie Rolland, dont les clientes sont toutes deux âgées d’une vingtaine d’années, raconte qu’elles sont « sidérées par ces gestes extrêmement inadaptés » et « désormais stressées et anxieuses ».

L’une des quatre plaignantes a également rapporté à son avocate, Anne Bouillon, « des propos humiliants et vexatoires, déconnectées de ce qui pourrait s’apparenter à un contrôle d’identité », nous informe le journal Le Point.

Renaud Gaudeul, procureur de la République de Nantes, a indiqué l’ouverture d’une enquête par le parquet et a également évoqué la saisie de l’IGPN de cette affaire.

À lire aussi : « Caresses sur la poitrine, pénétrations digitales » : Une mère surprend son fils en train de violer sa soeur

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Les vidéos du jour à ne pas manquer
0