Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

Sa petite fille a été tuée par sa mère de 350 coups de ciseaux : témoignage choc d’un père de famille dévasté

Publié par Elodie Gros-Désir le 29 Nov 2023 à 9:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Invité sur le plateau de Ça commence aujourd’hui, Benjamin a ému Faustine Bollaert et les autres personnes présentes en plateau. Pour cause, il est revenu sur le jour où sa vie a basculé. Un jour où, en se réveillant, il a découvert son ex-femme penchée au-dessus de leur fille de trois ans qu’elle venait de poignarder à 350 reprises, à l’aide de ciseaux.

À lire aussi : « C’est de l’auto-destruction » : Les invités de Ça commence aujourd’hui aux looks atypiques font débat

Une histoire d’amour aux débuts idylliques

L’histoire de Benjamin est bouleversante. Et, trois ans après, le père de famille a toujours une vive émotion à l’évocation du drame. Drame au cours duquel Estelle, sa fille de trois ans, a perdu la vie dans de tragiques circonstances.

Afin que l’on comprenne son histoire, il revient plusieurs années en arrière. À l’époque, il rencontre son ex-femme grâce à des amis. Au fil des rencontres, ils finissent par se rapprocher, et se mettent en couple. Débute alors une belle histoire d’amour, que les deux tourtereaux choisissent de vivre à deux dans un premier temps.

Après avoir suffisamment profité ensemble, ils ressentent l’envie irrépressible de fonder une famille. La femme de Benjamin tombe alors enceinte de leur fille Estelle. Une grossesse qui se déroule sans trop de difficultés. Toutefois, les futurs parents attendent l’accouchement avec impatience, tant ils ont hâte de rencontrer leur petite merveille.

Ça commence aujourd'hui

À lire aussi : Ça commence aujourd’hui : Pendant un an son petit ami lui a fait croire qu’il était mort, son témoignage bouleverse les téléspectateurs (vidéo)

Relation fusionnelle et exclusion du père

En 2017 naît la petite Estelle. Un bébé auquel les parents se consacrent entièrement. Travailleur indépendant, Benjamin décide de poser trois mois de congés pour assister aux premiers mois de sa fille aux côtés de sa femme. Seulement, au fil des mois, les choses se gâtent.

À mesure que les semaines passent, le père de famille découvre une mère très protectrice, trop protectrice. Inquiète en permanence, elle ne le laisse pas prendre sa place de père auprès de leur fille. D’ailleurs, elle ne le traite plus comme son conjoint, mais comme un ennemi. Et si Benjamin pensait que les choses allaient s’arranger avec les années, elles s’aggravent, au contraire.

Trois ans après l’accouchement, Benjamin note une différence de comportement chez sa femme. En effet, cette dernière supporte mal de devoir reprendre une vie professionnelle et de laisser sa fille se rendre à l’école une journée entière.

Il raconte : « Un jour, j’ai voulu acheter une baguette de pain seul avec Estelle, et elle me dit ‘non, je viens avec toi !’ J’ai dû avoir des mots durs pour dire ‘non, on y va seuls sans toi » . Les situations de la sorte se répètent. Si bien que le couple finit par se briser, essoufflé par les tensions.

« Un enfant, ça reste avec sa mère »

Après avoir convenu d’une séparation, Benjamin et sa femme restent encore quelque temps sous le même toit. Seule différence : ils font chambre à part. Après plusieurs semaines, Benjamin informe sa femme qu’il souhaiterait obtenir la garde partagée. Chose que sa compagne n’accepte pas. À l’époque, elle affirme : « Un enfant, ça reste avec sa mère » . Une déclaration dont il se souvient encore aujourd’hui.

Consciente des difficultés que traversent ses parents, Estelle dort mal. Elle se réveille régulièrement la nuit. Comme d’habitude, le papa n’a pas droit au chapitre, et c’est la maman qui se rend au chevet d’Estelle pour la consoler. Alors ce 12 novembre 2020, quand Benjamin entend sa fille pleurer, il ne s’inquiète pas outre mesure. Il tend l’oreille et entend sa femme se rendre dans la chambre de la petite. Peu de temps après, le calme revient.

Le lendemain, une ambiance bizarre règne dans la maison. Tout est étonnamment silencieux. Seul un chuchotement continu brise le silence. Intrigué, Benjamin se dirige vers la chambre de sa fille d’où semble provenir le bruit. Mais rien ne l’a préparé à l’horreur qu’il va découvrir en poussant la porte.

« Je pousse la porte de la chambre et là, je vois Estelle allongée sur le dos. Je vois le sang, et tous ces coups, et je vois une ombre noire penchée sur elle, c’était sa mère. Elle se retourne vers moi et elle me dit, ‘c’est toi qui as fait ça, tu as voulu nous séparer ! » , raconte-t-il en larmes.

Une séquence qui a ému tout le plateau ainsi que les téléspectateurs.

À lire aussi : « On vit dans un monde de tarés » : Les témoignages sur le guet-apens dans Ça commence aujourd’hui choquent les téléspectateurs (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER