Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Mathilde Panot (LFI) cafouille en parlant de Léon Blum, figure du Front Populaire : malaise en direct (VIDEO)

Publié par Fanny Jacob le 21 Juin 2024 à 16:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Interrogée peu de temps avant les élections législatives, Mathilde Panot du parti La France Insoumise a été prise de court et a un peu cafouillé en évoquant Léon Blum, figure fard du Front Populaire de 1936, décrédibilisant le Nouveau Front Populaire de 2024.

La suite après cette publicité

maeva ghennam saffiche avec un homme politique - copie Maeva Ghennam payée par LFI ? Elle s’affiche avec le député Sébastien Delogu&#8 […] Maeva Ghennam payée par LFI ? Elle s’affiche avec le député Sébastien Delogu… (vidéo)

Le Nouveau Front Populaire en pleine campagne électorale

Le 9 juin dernier, les élections européennes se sont soldées par un résultat surprenant. Le Rassemblement National a obtenu plus de 30 % des voix, une victoire pour le parti d’extrême droite.

La suite après cette publicité

Face au scrutin, en défaveur de son parti, Emmanuel Macron a décidé de dissoudre d’Assemblée nationale. Une réaction incomprise par tous, y compris par les membres de son parti.

Dans ce cadre, tous les partis politiques sont actuellement en pleine campagne électorale express. Les nouvelles élections législatives, pour élire les députés (qui votent les lois en France) auront lieu le 30 juin et le 7 juillet 2024.

Mathilde Panot
La suite après cette publicité

Le parti qui aura la majorité des sièges lors de ce vote pourrait reprendre la main et même reprendre le gouvernement. Par exemple, si le RN gagne, Jordan Bardella pourrait devenir premier ministre et pareil pour Jean-Luc Mélenchon si LFI gagne.

Les partis politiques se tirent dans les jambes

En pleine bataille pour obtenir le plus de voix aux suffrages, les partis se font la guerre et n’hésitent pas à faire des alliances et à descendre les programmes de leurs concurrents.

La suite après cette publicité

Notamment, plusieurs partis (socialistes, écologistes, France Insoumise…) ont décidé de s’allier à la gauche en formant le Nouveau Front Populaire de 2024, un clin d’œil au Front Populaire de 1936.

Autre exemple, récemment, Emmanuel Macron n’a pas hésité à pointer du doigt les programmes du RN et du Nouveau Front Populaire.

Mais, malgré tous leurs efforts, les politiciens font d’énormes bourdes qui pourraient leur coûter la victoire. Par exemple, Jordan Bardella qui a taclé les sportifs qui appellent à voter contre le RN.

La suite après cette publicité

Ou encore Gabriel Attal qui a comparé le télétravail à un jour de repos. Et du côté du Nouveau Front Populaire, les faux pas sont très nombreux.

Le public a pointé du doigt la présence d’un candidat fiché S au sein du mouvement, par exemple. Mathilde Panot, représentante de LFI, s’est même récemment exprimé sur le sujet.

gabriel attal lapsus tele travail passe pas Gabriel Attal compare le télétravail à un jour de repos : son lapsus ne passe pas (vi […] Gabriel Attal compare le télétravail à un jour de repos : son lapsus ne passe pas (vidéo)

La suite après cette publicité

Mathilde Panot déstabilisée à propos de Léon Blum

Sans parler des propos de cette candidate LFI qui ont été jugés très limites. Et les bourdes ne s’arrêtent pas là. Dans une interview auprès de BFMTV, Mathilde Panot, qui appartient au Nouveau Front Populaire, a vécu un vrai moment de solitude.

Ce vendredi 21 juin 2024, elle était invitée face à Benjamin Duhamel, dans le but de faire campagne pour les législatives. Mais, elle a un peu cafouillé en évoquant Léon Blum du Front Populaire de 1936.

La suite après cette publicité

Figure du socialisme, Léon Blum faisait effectivement partie du Front Populaire de 1936, alliance entre plusieurs partis de gauche à cette époque. C’est sur cette référence qu’a été créé le Nouveau Front Populaire de cette année 2024 pour les législatives.

« Vous êtes au-dessus de Blum ? »

Dans ce cadre, on pourrait s’attendre à ce que Mathilde Panot connaisse cet épisode historique. Âgée de 35 ans, elle a été interrogée en réaction aux propos tenus par Jean-Luc Mélenchon dans une interview accordée à 20 Minutes.

« Quand Léon Blum devient chef du gouvernement en 1936, il n’est pas au niveau de Manuel Bompard ni de Mathilde Panot ou de Clémence Guetté, il était critique d’art et dirigeant marxiste du Parti socialiste », aurait déclaré le président LFI.

La suite après cette publicité

« Vous êtes au-dessus de Blum ? », a demandé Benjamin Duhamel. Mathilde Panot a donc tenté d’éclaircir cette déclaration. Selon elle, Jean-Luc Mélenchon « parlait de l’expérience parlementaire que nous avons et que Blum n’avait pas à l’époque ».

leon blum

Une déclaration que le journaliste a tenu à rectifier face à son invitée. Il a notamment rappelé que Léon Blum dirigeait le groupe SFIO (Section française de l’Internationale ouvrière) à l’Assemblée nationale de 1919 à 1936. Une manière de redorer le blason de Léon Blum.

La suite après cette publicité

« Nous avons réussi à faire un accord dès le premier tour »

« Oui mais contrairement au Front populaire de 1936, nous avons réussi à faire un accord dès le premier tour, ce qui est historique et qui n’était jamais arrivé avant », a répondu Mathilde Panot, déstabilisée.

« Donc vous n’avez pas plus d’expérience parlementaire que Léon Blum ? », a alors lancé Benjamin Duhamel. « Non, je ne sais pas pourquoi j’ai chopé cette info », a répondu la représentante LFI.

Juste après, elle a finalement reconnu avoir « écouté l’histoire de Léon Blum à vélo quand je faisais 1 000 km cet été ».

La suite après cette publicité

Contestataire-anti-fasciste Raphaël Arnault : qui est ce militant fiché S investi par LFI ? Raphaël Arnault : qui est ce militant fiché S investi par LFI ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.