Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Jubillar : Nouveau rebondissement après l’analyse du téléphone de Cédric Jubillar

Publié par Léa Lecuyer le 06 Avr 2023 à 20:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce dimanche 2 avril, la radio 100% a fait de nouvelles révélations sur l’affaire. Cédric Jubillar est maintenant soupçonné d’avoir tenté de se construire un alibi comme le vérifient les résultats donnés par le croisement des téléphones portables du couple.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Il ne l’a pas enterrée profond » : L’ex-codétenu de Cédric Jubillar réitère ses accusations

Le téléphone de Delphine Jubillar est resté à la maison

Depuis décembre 2020, les enquêteurs mènent les investigations à la recherche de la moindre preuve permettant d’incriminer le coupable. Alors que cette affaire s’allonge dans le temps, le mari de Delphine Jubillar avait été mis en examen pour meurtre sur conjoint. Il avait été incarcéré à la maison d’arrêt de Seysses à Toulouse, le vendredi 18 juin 2021.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Néanmoins, Cédric a toujours fait part de son innocence. Et pourtant, de nouveaux rebondissements tendent à le suspecter davantage. La radio 100% a notamment donné des informations concernant les analyses des téléphones du couple, ce 2 avril.

Bien que portable de l’infirmière n’a jamais été retrouvé, cela n’a pas empêché d’effectuer une expertise téléphonique. Ainsi, en septembre dernier, la société Forensics Data a pu confirmer que le téléphone de Delphine « n’a jamais quitté la couverture réseau de l’antenne relais correspondant au domicile conjugal : rue Yves Montand à Cagnac-les-Mines ».

À lire aussi : Cédric Jubillar sur le point de sortir de prison ? Une nouvelle demande de remise en liberté étudiée

La suite après cette publicité
Disparition de Delphine Jubillar : le téléphone de son mari Cédric apporte de nouveaux éléments

Et pourtant, quelqu’un l’a mystérieusement déverrouillé

D’après nos confrères, les juges d’instruction en charge du dossier ont demandé à faire croiser les données des deux portables. Les résultats ont permis de montrer que celui de Cédric Jubillar était resté inactif entre 6h51 et 6h54 dans la matinée du 16 décembre 2020, contrairement à celui de la victime qui a cependant été déverrouillé à 6h52.

La suite après cette publicité

En effet, les experts ont affirmé que le téléphone de la disparue avait borné au moins trois fois : à 22h58 le mardi 15 décembre 2020, correspondant à l’envoi d’un SMS à son amant, le lendemain vers 1h du matin et enfin à 6h52.

Les recherches ont permis de prouver que « l’amant de Montauban » avait essayé de joindre Delphine à plusieurs reprises à 6h40, deux fois à 6h41, 6h42, 6h43, 6h44, 6h45, 6h48, 6h49, 6h50, 6h51, 6h54 et 6h55.

Et si la radio locale se demande « qui utilisait l’appareil » de Delphine Jubillar, les analyses permettent de faire un bilan quelque peu déroutant. En effet, « les études techniques démontrent que le téléphone (de Cédric Jubillar) est resté inactif pile entre 6h51 et 6h54, alors que l’appareil de son épouse est déverrouillé à 6h52″. Pour le moment, le mari de la victime reste cependant innocent aux yeux de la justice en attendant son procès.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Delphine Jubillar : son corps bientôt retrouvé ? Ses amies partagent les résultats de leurs recherches

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.