Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Delphine Jubillar : le procureur de Toulouse révèle des éléments d’enquête plus qu’inquiétants

Publié par Manon CAPELLE le 19 Juin 2021 à 17:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce vendredi 18 juin, Cédric Jubillar a été mis en examen et incarcéré pour « homicide volontaire par conjoint » dans l’affaire de la disparition de son épouse, Delphine Jubillar. Le procureur de Toulouse a donné, ce vendredi 18 juin, une conférence de presse à l’issue de la garde à vue de celui qui est définitivement devenu le suspect numéro 1.

delphine jubillar cedric nettoye draps

>>> À lire aussi : Alerte Delphine Jubillar : Son mari Cédric mis en examen

Cédric Jubillar mis en examen pour « homicide volontaire par conjoint »

Ce vendredi 18 juin, Cédric Jubillar a dormi en prison. L’époux de Delphine Jubillar, infirmière de 33 ans qui a disparu depuis le 16 décembre, a été mis en examen pour « homicide volontaire par conjoint ». L’avocat de l’époux, Jean-Baptiste Alary a déclaré : « à ce stade du dossier, sans corps et sans connaître les origines d’un décès dont on ignore la réalité, retenir une intention d’homicide est ahurissant ».

Le principal suspect continue de contester son implication dans la disparition de Delphine Jubillar. À l’issue d’une garde à vue de 48 heures, le procureur de Toulouse a donc décidé de donner une conférence de presse afin d’alerter les médias de l’évolution de l’enquête.

>>> À lire aussi : Delphine Jubillar : Le récit incohérent de son mari sur sa disparition dévoilé

Deux éléments inquiétants dans la disparition de Delphine Jubillar

Dominique Alzeari, procureur de la République de Toulouse, a rappelé la nature conflictuelle de la séparation du couple. En effet, Delphine Jubillar prévoyait de s’installer avec un autre homme. Aussi, il rappelle que le suspect a donné des « explications évolutives, contradictoires voire mensongères ». Cédric Jubillar, quant à lui, soutient qu’il n’a pas eu de dispute avec son épouse ce soir-là. Toutefois, le fils du couple, âgé de 6 ans, s’est remémoré ce qu’il appelle une « violente dispute » entre ses parents. De plus, deux voisines ont également signalé avoir entendu des « cris stridents de femme » à… 23h07.

Le procureur a ainsi évoqué deux autres éléments. D’abord, Cédric Jubillar a lancé une lessive à 4h50, contenant la couette dans laquelle la mère de famille dormait. De plus, la voiture de l’infirmière n’était pas garée dans le sens dans lequel elle avait l’habitude de la garer. « Et ce n’est pas fini » prévient le responsable des autorités. Pour le moment, les enquêteurs ont toujours une priorité : « retrouver Delphine Jubillar ».

>>> À lire aussi : Delphine Jubillar : son mari Cédric envoyé devant le juge

Source : BFM TV
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.