Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Deux adolescentes de 12 et 13 ans tuent leur camarade de classe

Publié par Fanny Jacob le 20 Sep 2023 à 11:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En marge de l’affaire Émile, une enfant de seulement 12 ans a perdu la vie. Deux fillettes avouent le meurtre de leur camarade de classe.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Attentats du 11 septembre : nouvelle découverte 22 ans après le drame

La suite après cette vidéo

Luise : Deux adolescentes avouent le meurtre de leur camarade

Après la publication de cette terrible vidéo où une enseignante ordonne à ses élèves de frapper leur camarade musulman, une jeune fille a perdu la vie de la main de deux de ses camarades de classe.

La suite après cette publicité

La jeune Luise n’avait que 12 ans lorsqu’elle a rendu son dernier souffle. L’adolescente a disparu de chez elle le 11 mars dernier. Son corps a finalement été retrouvé dans une forêt, tuée au couteau.

Un meurtre qui a frappé la petite ville de Freudenberg et qui demeurait sans réponse jusqu’à maintenant. En effet, nous savons enfin qui a assassiné la petite Luise.

Deux jeunes filles ont avoué le meurtre de leur camarade de classe il y a quelques jours. Âgées de 12 et 13 ans, les adolescentes ont tout raconté aux enquêteurs.

La suite après cette publicité

Toutefois, la raison de cet acte n’a pas été communiquée à la presse. Il se peut que ce soit une histoire de harcèlement scolaire.

meurtre camarade luise allemagne freudenberg (1)

A lire aussi : Victime de harcèlement, il quitte l’école à 15 ans et devient millionnaire

La suite après cette publicité

Des fillettes qui ne sont pas poursuivies pénalement

Un meurtre terrible qui a beaucoup fait parler en Allemagne. De nombreuses personnes, choquées par l’âge des meurtrières, ont d’ailleurs pointé du doigt l’âge de la responsabilité pénale en Allemagne, fixée à 14 ans.

Dans le cas des deux jeunes filles, elles ne seront pas poursuivies, indique le parquet de Siegen. Actuellement, les adolescentes en cause sont confiées aux autorités de protection de la jeunesse.

La suite après cette publicité

En centre de soins thérapeutiques, les deux élèves sont également toujours scolarisées. Une finalité à ce dossier qui a suscité la colère dans tout le pays et qui rappelle aisément l’affaire Lindsay.

A lire aussi : Des enfants victimes d’abus sexuels pendant des séances de sorcellerie

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.