Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Sihem : Les causes du décès de la lycéenne révélées

Publié par Gabrielle Nourry le 06 Fév 2023 à 14:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 2 février dernier, une semaine après sa disparition, le corps de la jeune Sihem a été découvert dans une forêt après les aveux de son meurtrier. L’autopsie a permis de préciser dans quelles circonstances la lycéenne a perdu la vie.

Publicité

À lire aussi : A 17 ans, une lycéenne perd la vie lors d’un cours d’EPS

Que révèle l’autopsie du corps de Sihem ?

Le 28 janvier dernier, la gendarmerie du Gard lançait un avis de recherche après la disparition inquiétante de Sihem Belouahmia. La jeune femme n’avait plus donné signe de vie depuis trois jours. Après l’envoi de messages inquiétants de la lycéenne, ses proches n’ont plus eu de nouvelles.

Publicité

Le corps de Sihem a finalement été retrouvé le 2 février au bord d’un chemin près d’une forêt après le passage aux aveux de son meurtrier présumé. Lors de la découverte du corps, la jeune fille était en partie déshabillée. La famille de la victime craint que la lycéenne ait été vi*lée.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Des examens supplémentaires sont en cours afin de permettre d’en savoir plus que les circonstances exactes de ce drame. D’après les premiers éléments de l’autopsie, la jeune femme aurait bien perdu la vie par suffocation, comme l’a déclaré le principal suspect.

sihem
Publicité

À lire aussi : Une femme défigure et tue son sosie pour simuler sa propre disparition

Une dispute amoureuse qui aurait dégénéré

Le meurtrier présumé, Mahfoud, a affirmé aux enquêteurs qu’il avait étouffé la jeune femme après une dispute amoureuse. L’homme a expliqué aux gendarmes que la lycéenne de 18 ans était amoureuse de lui. Il aurait tenté de la faire taire en mettant sa main sur sa bouche.

Publicité

L’enquête doit permettre de confirmer ou non la version de l’homme de 39 ans. Sa version des faits est réfutée par la famille de Sihem. « Ce n’est que la version de la personne mise en examen, elle n’est corroborée par personne. Il est probable que cette relation n’ait jamais existé » a indiqué l’avocat de la famille.

Mahfoud, le cousin par alliance de la jeune femme, est bien connu de la justice. À 39 ans, l’homme a déjà passé 12 ans derrière les barreaux. Au total, 13 mentions sont inscrites à son casier judiciaire pour des braquages, conduite sans permis et vols à main armée.

À lire aussi : Suicide de Lucas : « Ce drame aurait pu être évité » affirme la mère de l’adolescent

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN