Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. People

Kev Adams au cœur d’un scandale financier, il sort du silence

Publié par FJ le 25 Avr 2023 à 17:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Kev Adams est au cœur d’un immense scandale. Mediapart a révélé que Kev Adams et de nombreux artistes sont au cœur d’une vaste arnaque en fin de semaine dernière.

La suite après cette publicité

La raison ? Ils auraient demandé à plusieurs personnes d’acheter des millions de NFT, sous la forme d’un nounours, afin de les aider à financer un film, Plush, qui selon eux serait extrêmement rentable. Un projet qui n’a et qui ne verra jamais le jour. Accusé d’être le « cerveau » de cette affaire, Kev Adams est sorti du silence dans une lettre ouverte dévoilée ce lundi 24 avril 2023.

kev adams coeur scandale financier

© Capture d’écran En aparté

>>> À lire aussi : Squeezie, McFly et Carlito vendent un affreux NFT conçu sur Paint : son prix explose !

Kev Adams au cœur d’un scandale

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Nouvelles révélations choquantes pour Mediapart. Dimanche 23 avril 2023, le site d’informations dévoilait un nouvel article intitulé « Nounours et cryptomonnaies à Dubaï : le mauvais film de Kev Adams ». Un projet à la base audacieux, mais qui ne s’est pas du tout déroulé comme prévu.

Et pour cause, dans un live publié sur Instagram en mai 2022, Kev Adams expliquait le projet qui consistait à faire acheter à des internautes des NFT ayant la forme de nounours, pour la modique somme de 1250 euros. Le film verrait le jour uniquement si les 50.000 NFT étaient vendus, permettant ainsi de lever 60 millions d’euros. Près de 700 investisseurs ont donc participé au projet, mais surprise, un an après, plus rien, le film est au point mort et l’achat de nounours est désormais impossible.

>>> À lire aussi : Un NFT de Nelson Mandela vendu aux enchères pour une somme astronomique

La suite après cette publicité

Kev Adams se défend

Accusé d’être le cerveau de l’affaire, alors qu’il s’agirait en réalité d’un influenceur, Fabien Tref, un investisseur en cryptomonnaies vivant à Dubaï, Kev Adams a pris la parole dans une lettre ouverte.

L’humoriste a dévoilé sur ses réseaux sociaux, son droit de réponse et assure qu’il n’a rien à faire dans cette histoire et qu’il a, lui aussi, été arnaqué : « Contrairement à ce que certains articles font croire je ne suis pas le ‘cerveau’ d’une opération ou d’une arnaque quelconque. […] Je me retrouve aujourd’hui au cœur d’une polémique qui remet en cause mon intégrité et mon honnêteté vis-à-vis de mon public ».

La suite après cette publicité

« Je me suis assuré du sérieux du projet, j’ai même longuement parlé avec les studios (qui étaient censés produire et fabriquer le film). J’étais en confiance, entouré de professionnels. J’ai compris par la suite que leur projet était trop ambitieux et inadapté au marché des NFT et du cinéma » a-t-il ensuite confié. De quoi mettre fin à la polémique ?

>>> À lire aussi : Bientôt des NFT sur Instagram ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.